Etat du blog – mise en pause

J’ai hésité à écrire cet article, car il fait très drama, mais en même temps cela me correspond pas mal. Ces derniers temps je publie de moins en moins et niveau écriture c’est le néant. Quand je m’étais lancée dans ce blog, je n’allais pas bien et il a été une vraie bouée de sauvetage pendant très longtemps. Aujourd’hui ce n’est plus le cas et… c’est même l’inverse. Du coup j’ai décidé de faire une pause d’un mois ou deux, peut être plus.

Pour commencer par l’aspect le plus négatif c’est qu’aujourd’hui je ne retrouve plus la bienveillance qu’il y avait au début du blog dans les commentaires. Sur tous mes derniers articles j’ai le droit à des commentaires plus ou moins négatifs ou tout du moins pas positifs, j’ai aussi eu le droit à des jugements sur ma personne, etc. On m’a conseillé de fermer l’espace commentaire, mais je n’avais pas envie de cela. Bien que je propose une approche de la littérature quelque peu différentes de la blogosphère littéraire, il est important de garder à l’esprit que je ne travaille pas dans le monde littéraire. Certains de mes articles qui, pour une partie du lectorat, sont une évidence ont demandé pas mal de recherches de ma part et de croisement de sources. Du coup je me retrouve plus ou moins à appréhender les commentaires. Ce qui n’était pas le but.

Lire la suite

Zoom sur… la Renaissance de Pemberley, un bel hommage à Orgueil et Préjugés

57779578Orgueil et Préjugés est le premier roman de Jane Austen que j’ai lu, puis relu et rerelu je ne sais combien de fois. Je l’ai conseillé des dizaines de fois, je l’ai offert et pendant très longtemps l’ait considéré comme mon roman préféré avant de reconnaître que j’étais incapable d’avoir un seul roman préféré. Du coup quand Lise Antunes Simoes m’a proposé de lire son roman, La Renaissance de Pemberley, qui est la suite du roman de Jane Austen, j’ai accepté avec joie et en même temps quelques craintes. Avant même de le lire, il y avait de grandes chances que je sois déçue vu la relation que j’ai avec Orgueuil et Préjugés. Le nom de Lise Antunes Simoes te dit peut-être quelque chose, elle fait partie de ces autrices qui ont eu la gentillesse de témoigner pour mon article sur amazon et l’auto-édition ! Son roman La Renaissance de Pemberley est d’ailleurs autoédité. Avant d’aller plus loin, si tu n’as pas lu mon article sur Jane Austen je te recommande de le faire avant de continuer celui-ci, car je vais y faire plusieurs fois référence !

Lire la suite

Amazon et auto-édition, Jupiter Phaeton

La série se conclut avec Jupiter Phaeton, une autrice spécialisée dans l’auto-édition et qui raconte toute son aventure sur son blog ! D’ailleurs, la dernière grande aventure pour Jupiter Phaeton c’est d’ouvrir sa maison d’édition. Nous avions déjà échangé au sujet de son écriture et de son blog, tu peux trouver cet échange ici. Son blog est une mine d’informations si tu veux découvrir l’aventure de l’autoédition et pour lire ses livres c’est par ici !

quel est ton rapport à Amazon en tant que :
• autrice ?

je pense que c’est une excellente plateforme, qui met en avant les auteurs indépendants et les maisons d’édition sans faire de distinction entre les deux, grâce à KDP (Kindle Direct Publishing), les auteurs ont la possibilité de s’éditer pour … ZERO euro. C’est quand même dingue, non ? Le service est facile d’utilisation, l’assistance est réactive et l’ensemble est de qualité. Je suis très satisfaite en tant qu’autrice des services proposés par Amazon.

Lire la suite

Amazon et l’auto-édition, témoignage de Daniel Ichbiah

Daniel Ichbiah est le seul auteur a avoir répondu à mon appel à témoignage, car oui, le dernier et prochain témoignage est aussi celui d’une autrice ! De nouveau, c’est un auteur qui a été à la fois édité par plusieurs maison d’éditions et qui a tout de même fait le choix de passer en partie par l’auto-édition. Il a d’ailleurs sorti une vidéo youtube à ce sujet. N’hésite pas à aller voir son site et  sa bibliographie

quel est ton rapport à Amazon en tant que :
• auteur ?

Tout a commencé par l’offre d’un Kindle que m’avait acheté mon épouse début 2012. Du coup, je me suis intéressé à l’auto-édition et l’outil proposé par Amazon, KDP, m’a séduit par sa simplicité.

Il se trouve que je suis un auteur qui a publié énormément de livres chez des éditeurs. Mon souci, c’est que la carrière d’un livre commercialisé dure généralement entre 3 et 6 mois. Après cela, les librairies font place vide pour accueillir les nouveautés. Ce n’est pas toujours vrai – j’ai un livre sur le Solfège chez Librio qui est diffusé depuis 2003, et donc, il y a des exceptions. En revanche, la plupart des livres, même quand ils ont bien fonctionné, disparaissent des librairies de quartier au bout de 6 mois environ. Et parfois aussi des grandes enseignes comme la Fnac ou le Furet du Nord.

Lire la suite

Amazon et auto-édition, témoignage de Gisele Foucher

Gisele Foucher est une autrice dont je t’ai déjà parlé sur le blog, car j’ai lu et adoré son essai les Femmes dans Game of thrones. Elle avait prit le temps de répondre à mes questions et si tu n’as pas l’encore fait, je t’invite à aller lire notre échange passionnant. Elle est l’autrice de plusieurs livres édités et auto-édités, je te recommande la suivre sur son blog et de l’ensemble de sa bibliographie.

quel est ton rapport à Amazon en tant que :
• autrice ?

Dès que j’ai vu l’autoédition arriver en France par le biais d’Amazon, en 2012, je me suis dit que c’était l’occasion rêvée pour publier tout ce qui traînait dans mes tiroirs (enfin, pas tout, il m’en reste encore pas mal !). J’ai trouvé extraordinaire de ne plus dépendre de maisons d’édition pour faire connaître rapidement ce que j’écrivais. Les débuts ont été un âge d’or pour nous car nous étions peu d’écrivains à avoir saisi tout le potentiel de cette plateforme en ligne. En outre, il fallait déjà savoir convertir un livre en e-book. Ce que je me suis dépêchée d’apprendre. C’était merveilleux, le moindre livre que l’on publiait arrivait très vite numéro 1 sur le site et nous offrait un large public !

Lire la suite

Amazon et auto-édition, témoignage de Lise Antunes Simoes

Lise Antunes Simoes est une autrice éditée et autoéditée spécialisée dans les romans historiques se déroulant au dix-neuvième siècle. Au moment de la publication de cet article, je suis en train de lire son roman La renaissance de Pemberley, une suite d’Orgueil et Préjugés de Jane Austen et… ce roman est fantastique ! Je t’en parlerai plus en détail dans un prochain article sur le blog. En parallèle, elle tient un blog sur lequel elle parle de l’Angleterre aux dix-neuvième siècle, il est passionnant et je dévore chacun de ses articles. Je te recommande de découvrir son son blog et ses livres.

Quel est ton rapport à Amazon en tant que :
• autrice ?

 Mes premiers romans ont été publiés par une maison d’édition, mais après plusieurs années j’ai voulu m’essayer en autoédition, pour voir si c’était plus intéressant à tous points de vue. Et ça l’est ! J’ai publié moi-même mon dernier roman, et je compte bien faire pareil avec les prochains.

Tout ça n’aurait pas été possible sans Amazon. C’est ma plateforme principale, celle où je réalise plus de 90% de mes ventes. Le principal avantage, c’est que les livres sont imprimés à la commande :

Lire la suite

Amazon, acteur majeur dans l’auto-édition

 L’industrie du livre est en partie responsable de son propre déclin, ce n’est pas que de la faute d’Amazon. Elle utilise les auteurs pour produire toujours plus, comme de la main-d’œuvre bon marché. — Lise Antunes Simoes

C’est un fait, Amazon fait du mal aux librairies et niveau entreprise est moralement douteuse. Néanmoins, il y a un autre fait qui est nécessaire à prendre en compte : Amazon aide beaucoup les autrices et auteurs autoédités. J’ai plusieurs fois vu des libraires se montrant particulièrement critiques vis-à-vis d’auteurs et autrices utilisant la plateforme. Le but de cet article n’est pas de prendre la plateforme d’Amazon, d’ailleurs si tu veux en connaître les conséquences pour les libraires, tu peux aller lire cet ancien article. Au moment où j’écris cet article, le rapport Racine est sorti. Ce rapport est une réflexion sur l’auteur et l’acte de création et propose des pistes pour mettre fin au statut précaire des auteurs. Et… cela ne se passe pas très bien auprès des maisons d’édition. L’auto-édition est donc pour un certain nombre, un moyen vivre de son écriture. Et il est nécessaire de reconnaître qu’Amazon a joué un rôle dans le développement de l’auto-édition.

Lire la suite

A l’origine… des elfes de maisons dans Harry Potter

Quand je tape elfe dans google image, apparaît des images d’êtres gracieux aux oreilles pointues, dans une forêt magique et bien entendus sublimes. Quand on a parle d’elfe, on a plutôt cette image en tête qui est… très loin de la description de l’elfe de maisons dans la saga Harry Potter. Ce sont des êtres décrits comme étant laids, avec de grands yeux et surtout esclaves des sorciers. Situation qui semble convenir à la grande majorité d’entre eux, étant donné qu’ils voient comme une honte d’être libéré. D’un point de vue tradition littéraire, aucune des deux définition ne correspond aux elfes. Les premiers pourraient se rapprochaient des fae seelie et unseelie, mais ils feront l’objet d’un autre article. Les elfes de maisons eux se rapprocheraient beaucoup plus des divinités protectrices de la maisons.

Lire la suite

La littérature s’empare du net #21

Avec la nouvelle année vient de nouvelles découvertes littéraire ! La semaine dernière j’ai posté qu’un seul article et je pense que le rythme de la publication va pas mal ralentir sur le blog. Je n’ai pas encore trop décidé du nouveau rythme, mais je pense que ça sera le sujet d’un article, car c’est dans la continuité de mon rapport au blog et à la littérature !

Tous les liens cités dans l’article sont en gras.

Réflexion littéraire

Dans mon article sur l’histoire du livre et comment il est devenu un objet de consommation, j’évoquais la question de l’écologie qui peut se poser. Yuiko Book va beaucoup plus loin que moi sur le sujet de l’écologie et propose une réflexion vraiment intéressante et qui pose de bonnes bases. Je pense que la question du soutient à des autrices, auteurs, maison d’édition, etc. que l’on apprécie et celle de l’écologie doit être une question auquel il serait temps d’y réfléchir collectivement. Dans de nombreux milieux : vestimentaires, alimentation, etc. on critique la surconsommation et on réfléchit à des alternatives. Il est important aujourd’hui que l’on commence à repenser notre consommation littéraire. Cet article est donc une très bonne base.

Lire la suite

Ode aux médiathèques et bibliothèques

On parle, on parle de nos bibliothèques, qu’on a chez nous, mais parle-t-on du meilleur endroit sur terre ? Non. Je plaide coupable, je me contente de les évoquer ici et là depuis le début du blog. Je les ais mentionnées même dans un de mes tous premiers articles (lire gratuitement ou presque) ! Il est temps de leur rendre honneur et de leur dédier un article qui te donnera envie d’avoir ta carte de médiathèque ou de bibliothèque municipale. Pourquoi est-ce que je parle de bibliothèque et de médiathèque ? La première te propose que des documents papiers, tandis que la seconde propose plusieurs types de documents papier et numérique. On trouve surtout des médiathèques de nos jours, que l’on nomme bibliothèque, mais il reste quand même quelques bibliothèques proposant uniquement des documents papiers et je trouve ça bien de faire la différence. Pour la suite de cet article, je parlerai de bibliothèque pour désigner médiathèques et bibliothèques municipales.

Lire la suite