Guerrière historique & littéraire, événement littéraire le 23 novembre à Paris

Copie de Guerrières littéraire

La Glory Book Box et Histoire Naturelle de Bibliophiles s’associent de nouveaux pour te proposer un événement littéraire parisien le 23 novembre 2019. Nous avons tout de même pris en considération la météo. Si notre pique-nique littéraire était parfait pour cet été, cette fois-ci on te donne rendez-vous dans le bar culturel, Bonjour Madame, qui est tenu par deux féministes. Tu n’es pas sur Paris ? Alors, rendez-vous à la fin de l’article, des informations pourraient t’intéresser.

Prend une plume pour épée, un livre comme bouclier et la Glory Book Box pour ne rien manquer, nous t’emmenons à la découverte des femmes qui ont pris les armes dans la réalité et la fiction ! Le thème de novembre de la Glory Book Box étant les femmes qui ont fait la guerre, nous te proposons d’en découvrir plus et d’échanger le temps d’un après-midi.

Lire la suite

Zoom sur True Blood, série fondatrice de la bit lit

La communauté du Sud, connue aussi sous le nom de True Blood, est une saga littéraire en treize tomes et plusieurs nouvelles qui fait partie de ces œuvres fondatrices de la bit lit. Autant Meg Corbyn joue sur le genre pour proposer une œuvre novatrice, autant True Blood incarne l’archétype de ce genre littéraire aussi bien dans ses qualités, que dans ses défauts.

Le pitch est très simple, le sang de synthèse a été inventé, permettant aux vampires de révéler leur existence. Finis d’utiliser les humains comme des repas ambulants ! Maintenant, ce sont des êtres tout à fait civilisés qui vont se contenter de boire du sang de synthèse. Enfin, c’est ce qu’ils veulent faire croire. Cette grande révélation s’est passée plus ou moins bien selon les pays. Aux États-Unis, ils ont été relativement acceptés. Sookie, serveuse télépathe dans un bar dans une petite ville de Louisane, va faire la rencontre de Bill le vampire. Ce dernier va se faire attaquer par des dealers de sang de vampire, elle va lui sauver la vie et… par là se retrouver à être intégré à la communauté des vampires, puis des êtres surnaturels en général.

Lire la suite

Portrait d’une légende, les lavandières de nuit

Être une femme dans notre société, c’est parfois un peu compliqué. En début de mois, j’ai même publié un article sur ces dystopies qui nous mettent en garde de la perte de nos en tant que femme. Du coup, pour contrebalancer, je me suis dit qu’il serait sympa de mettre en avant quelques avantages que nous avons et l’un d’entre eux c’est de ne pas risquer de rencontrer une lavandière de nuit.

lavandiere

Les lavandières sont ces femmes qui lavaient le linge, dans les petits villages elles se réunissaient autour des lavoirs, dans les villes c’était sur les rives du fleuve. Elles lavaient le linge à l’aide de cendre et d’eau et ensuite le battaient et l’essoraient. Un travail vraiment éprouvant et qui abîmait énormément les mains entre autres. Alors on a de très charmantes images de lavandières radieuses, mais la réalité du métier c’était autre chose. Si tu veux avoir une idée du métier, je propose de regarder cette ancienne publicité mettant en scène la Mère Denis sur le site de l’INA. Ces femmes étaient présentes dans tous les villages, dans toutes les villes et c’est probablement pour cela que les légendes des lavandières de nuits existent un peu partout en France.

Lire la suite

D’auteurs à autrices, la littérature d’horreur

L’année dernière, j’avais publié un article te proposant quelques idées pour lire plus d’autrices. Dans les différentes initiatives proposées, je t’ai notamment parlé de l’article de buzfeed. Dans cet article, pour douze romans écrits par des auteurs, on te propose douze romans correspondants plus ou moins écrits par des autrices cette fois-ci. J’ai trouvé que l’initiative était très chouette, mais on peut aller bien plus loin que douze romans. Du coup, je me lance dans une nouvelle série d’articles : d’auteurs à autrice.

Ce mois-ci, je me suis lancée dans une série d’articles autour de l’horreur et donc je te propose quelques autrices ayant écrit dans ce genre. La plupart des autrices ont déjà été citées dans le blog, car j’ai eu la déception d’avoir quelques difficultés à trouver des femmes écrivant dans ce genre-là. La première page de Babelio, ce sont que des romans écrits par des hommes, mis à part deux romans de Gudule. Super. Il est tout à fait possible que je te propose une seconde édition d’auteur à autrice, l’horreur en littérature lorsque je découvrirais de nouvelles autrices. Si tu connais quelques titres, lâche-les dans les commentaires !

Lire la suite

L’autrice du mois : Shirley Jackson

220px-ShirleyJackJ’ai découvert Shirley Jackson avec la Glory Book Box qui contenait son roman Nous avons toujours vécu au château. Un roman assez étrange je dois dire, où j’ai eu dû mal à rentrer dans le récit, mais une fois que c’était le cas je ne pouvais plus le lâcher allant de révélation en révélation pour une fin douce amère dont je n’arrive toujours pas à me faire un avis si ce n’est qu’elle est très chouette. Autrice assez méconnue en France, si ce n’est pour son roman Maison hantée, The Haunting of Hill House en VO. Cela te dit quelque chose peut-être ? Eh oui ! C’est la série Netflix avec une maison hantée où des spectres se cachent dans chaque plan de la maison. Une très bonne série, mais une adaptation plus que libre du roman. Le récit qui m’a fait tomber amoureuse de l’œuvre de Shirley Jackson c’est sans aucun doute sa nouvelle La loterie et je ne suis pas la seule à avoir été marquée ! Intrigué.e ? Alors, laisse-moi te présenter cette femme qui a marqué la littérature américaine et provoquer la plus grosse chute d’abonnement au New-Yorker.

Lire la suite

Portrait d’une légende, l’Ankou

lAnkou-ça-sest-bien-passé-le-décès.Avec Octobre rime bien souvent Haloween, son nom est la contraction de All Hallow-Even en vieil anglais qui signifie la veille de tous les saints ou la veillée de la Toussaint. Cette fête catholique est en l’honneur de tous les saints connus ou non du panthéon catholique. Eh oui, ce n’est pas la commémoration des morts qui elle est le 2 novembre. En France, le 1er novembre étant férié, les gens ont pris l’habitude de rendre hommage à leurs proches décédés ce jour-là. On a donc tendance à confondre les deux fêtes. Et parce que l’automne c’est donc aussi la commémoration des morts, je me suis dit que c’était le bon moment de te parler de cette figure mythologique issue de la basse-Bretagne : l’Ankou.

Lire la suite

Les récits d’horreur 2.0

Qu’est-ce que t’évoquent pour toi les récits d’horreurs ? Pour moi, j’ai surtout une pensée pour Stephen King, le maître de l’horreur qui n’arrive pas à me faire frémir même si j’adore ses récits. Ce sont aussi les romans Chaire de Poule que j’adorais quand j’étais plus jeune et dont je rêve de lire une version adulte. Et puis j’ai aussi cette image romantique des histoires d’horreurs racontées autour d’un feu où tu te mets une lampe sous le visage pour faire peur. Bien que j’ai fait du scoutisme et des colonies, je n’ai jamais fait ça. Pour moi les récits d’horreurs c’était internet.

slender4

Slender Man, la nouvelle super nanny !

Lire la suite

Zoom sur… Mélusine, l’évolution d’une BD

clarke-melusine-feuAu tout début du blog, je t’avais parlé du personnage de la fée Mélusine dans la littérature médiévale. Cette comtesse du Poitou a en effet pour particularité de se transformer en femme serpent tous les samedis. Le jour où son mari brise sa promesse, Mélusine s’enfuit en se transformant en dragon. Bon en même temps, elle aurait probablement fini sur le bûcher si elle ne s’était pas enfuie. En France, Mélusine est probablement plus connue sous la forme d’une charmante sorcière rousse. Elle est l’héroïne d’une bande dessinée jeunesse composée de 27 tomes et publiée depuis février 95. En 24 ans, la série a eu l’occasion d’évoluer aussi bien dans la forme, que dans son propos. Clarke le dessinateur est d’ailleurs devenu aussi le scénariste du récit à partir du tome 21.

Lire la suite

De citoyenne à propriété d’un homme, quand la dystopie nous met en garde

 J’ai pris le livre dans mes mains. « C’est un roman. Tu sais que je ne lis pas de romans. » C’était la vérité : après cinq cents pages d’articles de presse par semaine, je n’avais pas le temps pour la fiction.
« Lis au moins la quatrième de couverture. »
Je l’ai fait. « Ça n’arrivera jamais. Jamais. Les femmes ne toléreront jamais ça. »

Vox de Christina Dalcher

1_7Xg8JWDBYnBDXIkPiprZGA

Cela faisait un moment où je voulais écrire un article sur le droit des femmes dans la littérature. Au début j’étais partie dans l’idée de faire un article présentant plusieurs lectures comme je l’ai fait jusque là avec le prélèvement d’organe dans la littérature, la télé-réalité dans la dystopie ou encore les sorcières de Salem dans la littérature. Toutefois, après mes lectures de la Servante Ecarlate de Magareth Artwood et Vox de Christina Dalcher je me suis rendu compte que j’avais bien assez à dire avec ces deux romans. Dans cet article j’ai donc fait le choix de me concentrer sur la thématique : dystopie et femmes qui perdent leurs droits. Avant d’aller plus loin dans cet article, je tiens à t’avertir, je vais révéler des éléments d’intrigues des deux romans. Au fil des deux romans, on découvre par brefs moments comment les femmes ont perdu leurs droits pour arriver à la situation présente du roman. C’est sur ces éléments que je vais concentrer mon article, donc si tu ne veux pas le découvrir je te conseille de revenir une fois que tu auras lu les romans !

Lire la suite

Illustration de ma vie de lectrice avec Ghibli

Ce qui devait être un article passager et amusant, devient une série d’articles qui m’amuse beaucoup à écrire et permet de partager ma vie de lectrice qui est plutôt banal au vu des commentaires ! (Quoi que je n’ai rencontré personne avec un chat voleur de marque-page !) Après Kaameelott et Disney, cette fois-ci je te propose de découvrir ma vie de lectrice à travers Ghibli ! Pour l’anecdote j’ai des noiraudes tatouées sur la clavicule.

Quand je passe totalement à côté des indices laisser par l’autrice, l’auteur.

1

Lire la suite