Écrivain public

J’ai cherché les métiers qui alliaient écriture et relationnel, et le métier d’écrivain public a surgi.

les_écrivains_ces_nouveaux_héros_de_roman_3EdilivreAujourd’hui, je vais vous parler d’écrivains ! Mais pas de ceux qui publient des romans. Je vais vous parler des écrivains publics, ces personnes qui vont à la rencontre de personnes pour les aider avec l’art de l’écriture. Je l’ai découvert grâce à Chris, écrivain public, il m’a raconté son parcours et son métier. Si vous désirez lire le témoignage de Chris au complet, je vous invite à vous rendre sur cet article.

L’écrivain public

La fonction traditionnelle de l’écrivain public est d’aider une population, souvent défavoriser, à rédiger des documents administratifs, professionnels ou encore personnels. Cependant, on retrouve aujourd’hui ce métier dans de nombreux secteurs et sous de nombreuses formes. Cela va de l’atelier d’écriture à la rédaction de biographie.

Il a le rôle d’un passeur : passeur de mots, passeur de mémoire, passeur de plaisir lorsqu’il met sa casquette d’animateur d’ateliers. D’un point de vue social, son rôle est carrément primordial, car il est l’un des partenaires privilégiés des travailleurs sociaux.

Cela fait rêver n’est-ce pas ? Cependant, il faut garder en tête que c’est un métier où la concurrence est rude. La fonction n’étant pas règlementée n’importe qui peut se mettre à son compte sans avoir pour autant de diplôme. Néanmoins si vous voulez vous lancer sérieusement dans le métier, il vaut mieux faire une formation.

 Les gens pensent souvent que pour être écrivain public, il suffit de savoir écrire, mais c’est faux. On ne s’improvise pas biographe, pas plus qu’on ne s’improvise travailleur social. Il faut connaître un minimum les organismes en place, les procédures administratives et les lois pour pouvoir expliquer aux usagers leurs droits et les accompagner au mieux dans leurs démarches.

Que ce soit à distance ou à la fac, il existe différentes formations :

– le CNED par distance
– une licence pro à la Sorbonne Nouvelle, elle se fait en un an et elle est accessible à partir d’un bac+2 (et comme ça vous aurez la joie de découvrir là où j’ai fait moi-même mes études !)
– un diplôme universitaire à l’université de Toulon à partir d’un niveau bac ou équivalent.

Son quotidien

Un écrivain public peut être salarié dans une structure à vocation sociale ou encore dans les mairies. Il peut aussi rejoindre les services de communications d’une entreprise ou encore travailler dans une maison d’édition. Cependant dans ces deux derniers cas, l’écrivain public a plutôt une fonction de rédacteur-web ou de correcteur. De nombreux écrivains publics sont donc à leur compte. Si vous voulez faire appel à un écrivain public, il faut savoir que les tarifs sont très variés entre différents professionnels.

Même si tou-te-s celleux qui se sont lancé-e-s en libéral ont été unanimes sur les difficultés d’être à son compte (au moins 3 ans avant d’avoir une clientèle fidèle et de pouvoir se dégager un SMIC), iels ne voudraient retourner au salariat pour rien au monde. Ce n’est pas cette profession qui fait rentrer une entreprise au CAC 40, mais le fait de pouvoir organiser son travail comme on l’entend et d’être libre de fixer nos propres prestations et tarifs est assez précieux pour que ça vaille le coup de surmonter tous les obstacles.

En introduction, je vous expliquais que le métier d’écrivain public était avant tout d’aider un large public dans l’art de l’écriture. À travers les missions de Chris, je vous propose donc de découvrir le métier au quotidien d’un écrivain public

Je travaille pour la Mairie de Paris en tenant des permanences sociales à la bibliothèque Vaclav Havel (18e) et à la bibliothèque Louise Michel (20e). Je suis tous les mardis et mercredis à Vaclav Havel où les usagers viennent me solliciter pour que je les aide dans leurs démarches administratives ou pour leurs CV et lettres de motivation. Les prestations que j’entends dans « démarches administratives » sont très variées : demandes de logement, déclaration d’imposition, demande de CMU, de carte vitale… Et beaucoup de problématiques en lien avec le droit des étrangers aussi, car un nombre important de réfugiés et demandeurs d’asile fréquente cette bibliothèque. À Louise Michel, les permanences se tiennent tous les samedis en collaboration avec l’un de mes collègues de promotion (big-up Alain ! Et à tous les camarades de promotion qui lisent ces lignes). Le public y est un peu moins précaire, mais les demandes de logement sont fréquentes aussi. [….]

Durant les vacances de février, j’ai aussi animé un atelier d’écriture pour les enfants à la bibliothèque. Mon objectif était de leur faire apparaître l’écriture autrement que sous l’aspect contraignant imposé par l’école en leur proposant des petits jeux ludiques.

En parallèle de ces missions, j’ai commencé en janvier à animer un atelier d’écriture pour adultes deux fois par mois dans un café-restaurant de Villejuif. J’avais un objectif bien précis en concevant ce projet : aider les gens à prendre conscience de leur potentiel créatif. Je suis intimement convaincu-e que tous les êtres humains sont doués d’imagination, mais que le cadre institutionnel (école, entreprise…) frustre l’expression de cette créativité.[…]

J’ai également eu l’occasion d’animer un deuxième atelier d’écriture pour enfants durant le salon du livre jeunesse de Villejuif, pour le compte de la librairie Points Communs.

Enfin, j’ai aussi pu m’exercer à l’activité de biographe en composant un recueil de témoignages sur les personnes non-binaires (personnes dont le genre n’est ni exclusivement homme ni exclusivement femme). J’ai trouvé les participants par un appel sur les réseaux sociaux.

Si cet article vous a intéressé, je vous invite à aller lire le témoignage complet de Chris dans cet article. Quand j’ai commencé mes études de littérature, dès le lycée on me disait que mon avenir était soit celui de prof, soit celui de chômeuse. Ce qui est en plus d’être stupide et complètement faux. Il existe de nombreux métiers tels que celui d’écrivain public qui ne sont pas encore bien connus et qui sont en lien avec la littérature et l’écriture.

Si vous aussi vous exercez une activité en rapport avec la littérature ou le monde des livres, n’hésitez pas à me contacter ! Et si vous voulez en savoir plus sur le métier d’écrivain public poser vos questions en commentaires, je les transmettrai à Chris.

Vous pouvez aussi retrouver Chris sur sa page facebook.

Publicités

4 commentaires sur « Écrivain public »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s