Le métier de lecteur-correcteur

lecteur correcteur 2

Le meilleur ami d’un auteur n’est pas son correcteur orthographique, mais un lecteur-correcteur qui saura faire ressortir le meilleur de son roman. Un métier qui semble donc avoir été inventé pour satisfaire toutes ces personnes vous disant « t’as fait une faute », alors que vous ne leur aviez rien demandé… En vérité, le métier de lecteur-correcteur est bien plus passionnant qu’il n’en a l’air. S’il est destiné avant tout aux linguistes passionnés par le langage, ce métier ne suppose pas qu’une simple correction orthographique. Pour vous en parler, je suis allée à la rencontre de Bénédicte, traductrice et lectrice-correctrice. Elle dirige l’entreprise TSL Langues spécialisée dans les traductions de l’anglais, de l’italien et de la Langue des Signes vers le français et dans la révision de texte.

Un lecteur-correcteur n’est pas un écrivain raté qui se venge en critiquant les écrits des autres. Au contraire, c’est quelqu’un qui aime les auteurs et qui va les accompagner pour valoriser leurs œuvres en leur donnant encore plus de hauteur.

Je suis persuadée que très tôt on vous a expliqué l’importance de l’orthographe et de la grammaire pour faire passer un message. Par exemple, cette comparaison un peu nulle entre « on mange, les enfants » et « on mange les enfants ». C’est vrai que la présence ou non d’une simple virgule fera comprendre que les enfants participent au repas ou bien sont le repas. Comme s’il n’y avait pas de contexte nous permettant de nous passer de cette fichue virgule ! #mauvaisefoi. Même avec un contexte, la virgule reste essentielle pour être sûr de faire passer le bon message. Et là vous allez vous dire : whouaa la meuf elle va se mettre à nous faire une leçon sur l’orthographe alors que son blog contient plein de fautes. Sauf que moi j’écris un blog et pas un livre. On ne va pas du tout avoir le même rapport à l’orthographe d’un message quand on lit un message personnel, un blog ou encore un texte qui a été publié. Le lecteur-correcteur est donc là pour pouvoir aider les auteurs à repérer les fautes qu’ils ne peuvent plus voir, trop absorbés dans leur propre écrit. Son but n’est pas de les enfoncer et leur dire qu’ils sont des gros nazes qui ne savent pas écrire. Son but va être de les accompagner pour réaliser un texte attrayant.

Je suis d’avis qu’on peut toujours travailler un texte, qu’un autre regard est essentiel et que c’est grâce à cela que l’on peut apporter de l’épaisseur à un écrit.

Améliorer un texte, ce n’est pas se contenter de s’assurer que les règles de grammaire et d’orthographe aient été respectées et utilisées à bon escient, c’est aussi s’assurer que le texte est logique, cohérent et surtout accessible. Et là on arrive à l’aspect un peu frustrant du métier. Le lecteur-correcteur fait des propositions et une analyse du fond du texte. Toutefois, si l’auteur ne veut rien changer, c’est lui qui a le dernier mot. La correction de la forme du texte n’est qu’une partie du métier. Le lecteur-correcteur est souvent assimilé à un simple correcteur orthographique, alors qu’il est bien plus que ça. Avoir un second avis sur son texte est essentiel. Par exemple J.K. Rowling avait, dans la première version de l’École des sorciers, retiré les règles du quidditch, car elle pensait que cela n’intéresserait personne. Aujourd’hui, si le quidditch est un sport moldu, c’est probablement grâce à la personne qui lui a suggéré que décrire les règles du jeu serait utile.

Vous commencez à être intéressés par ce métier ? Il n’existe pas de diplôme, mais vous pouvez trouver différentes formations qui vous initieront au métier. Être un lecteur-correcteur c’est être avant tout un caméléon écrivain.

Curieusement, je ne peux pas me vanter d’avoir dans mes écrits un style propre mais c’est précisément une précieuse qualité pour le travail que je fais : je trouve très facile de m’imprégner du style que je corrige pour m’y fondre et adopter le même ton. Mes clients me félicitent souvent pour mes tournures belles et toujours très proches de la parole qu’ils souhaitaient passer. C’est le plus beau compliment qu’on puisse me faire.

Il ne faut donc pas seulement savoir imiter le style d’un auteur, il faut l’assimiler et réussir à l’adapter. Par exemple, s’il faut une parfaite maîtrise de la langue et de ses différentes règles, il faut aussi savoir les transgresser. Parfois l’usage d’une expression va à l’encontre d’une règle ou bien par exemple dans un texte poétique la structure de la phrase va se retrouver bouleversée. Un lecteur-correcteur ne doit pas se contenter de corriger bêtement un texte en appliquant les règles les unes après les autres. Il doit savoir sublimer le texte et cela suppose quelquefois des recherches sur un sujet, sur une règle ou encore un mot. Il faut faire preuve d’une grande curiosité intellectuelle et accepter que l’on ne sait pas tout.

Le lecteur-correcteur est donc un peu la marraine, la bonne fée, des textes qui d’un coup de baguette, aide un auteur à embellir son texte. Bon, c’est bien plus de travail qu’un simple coup de baguette. J’espère que cet article vous fera voir autrement ce métier pas assez connu. Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser en commentaires, je les transmettrai à Bénédicte. Et si vous avez besoin d’une lectrice-correctrice professionnelle, vous pouvez aller la retrouver à TSL Langues.

 

Publicités

8 commentaires sur « Le métier de lecteur-correcteur »

    1. Je suis contente qu’il t’ai plu ! Je vais me lancer dans une série d’article sur les métiers en rapport avec la littérature et le monde des livres. Je vais donc me lancer à la recherche d’autres personnes qui voudront bien témoigner sur leur métier ! 😀

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s