Mythe, légende et conte

phpw0jlIiMythe, légende et conte définissent trois types de récits bien différents. Pourtant, ils sont souvent utilisés à tort comme des synonymes. Pendant longtemps, j’ai moi-même pratiqué cette erreur, mais en m’intéressant de plus près à ces récits j’ai constaté que je devais mener une enquête pour faire le point sur cette mystérieuse affaire. La cause de cette confusion entre ces trois récits, c’est qu’ils sont tous issus de la tradition orale et marqués par la culture populaire. Chaque pays, chaque civilisation a ses mythes, ses légendes et ses contes.

Tout débute avec le mythe, récit sacré qui raconte l’origine du monde, de la société, des phénomènes naturels, des vices et des vertus, de l’au-delà et de l’existence même. Le mythe c’est le récit qui va ancrer l’être humain dans l’univers. Le mythe est ce lien entre la réalité quotidienne du peuple et le Monde. Pour cela le mythe va mettre en scène des personnages qui ont un caractère sacré et qui peuvent faire l’objet d’un culte. Le mythe cherche à persuader et non pas à convaincre. Le mythe se retrouve donc dans toutes les civilisations et si les récits sont très différents, on retrouve les mêmes thématiques.

Quand on parle de mythes, certains textes nous viennent directement à l’esprit tels que les mythes grecs et d’autres moins comme certains textes bibliques. La Genèse par exemple raconte la création du monde. On peut donc parler de mythologie chrétienne.

La légende est apparue plus tardivement. Selon certains, la légende proviendrait des hagiographies, des récits narrant la vie de Saint qui étaient lus dans les lieux religieux ou lors des fêtes. Cependant, je trouve que cette vision est beaucoup trop européenne. Il y a des légendes dans le monde entier et la chrétienté ne peut pas être à l’origine de toutes les légendes. C’est la seule explication que j’ai trouvée de l’origine des légendes, mais j’ai dû mal à lui accorder beaucoup de crédit. Néanmoins, j’ai fait le choix de vous la partager, parce que je pense que les récits hagiographiques ont tout de même eu une influence sur les légendes.

La particularité de la légende c’est qu’elle part d’un fait historique. C’est pour cette raison que la légende est souvent liée à un lieu. La seconde particularité de la légende, c’est qu’elle va se centrer soit sur un personnage, soit sur un lieu en particulier. La transmission de ce récit de génération en génération va le transformer, ajoutant à la fois de l’exagération aux événements et des éléments merveilleux. Ainsi, quand on parle de légende arthurienne, c’est parce que le roi Arthur aurait réellement existé. Cependant, pas sous la forme d’un seul homme. Il aurait été en réalité plusieurs rois et chefs à différentes époques. Je reviendrai sur ça dans un prochain article.

Parfois, mythe et légende sont étroitement liés, par exemple le personnage de Don Juan interroge encore aujourd’hui. Il existe de nombreuses suppositions que le récit se baserait sur des faits ayant réellement eu lieu. D’autres considèrent que le récit n’est qu’une création du moine Tirso de Molina. Le récit serait donc juste un mythe.

conte-fee-recrutement

Enfin, nous avons le conte ! Autant le mythe et la légende sont ancrés dans le réel, autant le conte ne l’est absolument pas. Le récit se situe dans une époque indéfinie (il était une fois) et dans un lieu indéfini aussi. De plus, le récit du conte n’a pas besoin d’être vraisemblable. Par exemple la Belle au bois dormant qui dort pendant 100 ans sans vieillir pas de problèmes ! Ou alors que la mère du prince est une ogresse et que lui soit un prince charmant, c’est tout à fait normal. Néanmoins, le conte va illustrer une réalité sociale et le quotidien du conte, c’est le quotidien du public. L’objectif du conte va être de divertir son public tout en lui transmettant des valeurs, les codes de la société ou bien la promesse d’un avenir meilleur. Au début, on parle de conte populaire, car on ne connaît pas l’auteur. Perrault va introduire en France le conte littéraire, un conte dont on connaît l’auteur. (Perrault c’est l’auteur du côté des Modernes dans la querelle entre les Modernes et Anciens dont je parle dans cet article !) Par la suite, le conte va prendre différentes formes : le conte de fées, le conte philosophique, etc. tout en conservant ces codes très précis. Je vous raconterai tout ça dans un prochain article sur les contes.

Est-ce que vous avez un mythe, une légende ou un conte qui vous tient particulièrement à cœur ? Personnellement j’aime tout particulièrement la légende arthurienne et le mythe de Don Juan ! Quant aux contes, ma préférence va pour celui de Raiponce.

Publicités

9 réflexions sur “Mythe, légende et conte

  1. tsllangues dit :

    Merci d’avoir repréciser ces nuances qui n’ont l’air de rien mais sont importantes (tu sais à quel point je suis pointilleuse sur ces sujets 😉 ). Moi je n’accroche pas du tout au conte, par contre j’aime lire les études faites sur les contes (les symboliques cachées etc.). Quant aux mythes et légendes, je les aime beaucoup sans qu’une ne sorte du lot.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s