Lecture et dépression

Je suis dépressive. Ce n’est pas moi qui le dis, mais ma psy. Au début je devais avoir qu’une séance par mois, au bout de la seconde séance elle a voulu qu’on passe à une fois par semaine. Régulièrement elle me demande aussi j’ai consulté pour avoir des médicaments. Je dis en riant que j’ai un abonnement à angoisseland, la vérité c’est que durant des années je pleurais quasiment tous les jours sans raison, à tout moment, bien souvent au pire moment qui soit (genre en plein cours). J’ai commencé à consulter ma psy, parce que j’allais mieux et parce qu’elle a accepté de me prendre en consultation assez rapidement. Elle ne m’a pas dit : revenez me voir dans six mois (en vrai, c’est genre là maintenant que j’ai besoin d’aide), ni je ne donne pas mes tarifs maintenant, on verra au cours de la séance (bha en vrai j’aimerai décider moi-même si j’ai les moyens ou non). Trouver quelqu’un pour m’aider fut très difficile, ma dentiste a fait preuve de plus d’empathie que la plupart des psys que j’ai contactés pour voir si je pouvais financièrement et mentalement envisager une thérapie avec eux. Heureusement j’avais les livres, heureusement même que j’ai les livres.

Je pense pouvoir affirmer que je lis plus que la moyenne et surtout beaucoup plus rapidement que la plupart des personnes. Je ne pourrais pas vraiment dire à partir de quand je suis devenue une grande lectrice, mais ce fut assez tôt. Cela fait maintenant des dizaines d’années que j’ai toujours un livre sur moi. J’ai un besoin physique d’avoir un livre sur moi pour aller bien. Si je n’en ai pas un, je vais en acheter un. Je fais donc plutôt attention de ne pas oublier d’en prendre un. Je n’ai jamais considéré la littérature comme un moyen de fuir la réalité, au contraire, elle m’a juste permis de m’y ancrer et de faire face. Vivre peut rapidement devenir épuisant pour moi, des actions toutes simples comme parler avec quelqu’un, prendre la voiture, etc. vont épuiser toute mon énergie. Cela va bientôt faire dix ans que physiquement que je ne me sens pas reposée. J’ai beau prendre des vitamines, avoir une vie saine, dormir, etc. je vais être épuisée. Lire est l’une des rares activités qui ne me fait pas ressentir une fatigue mentale et même au contraire, elle va m’aider à me poser et me ressourcer. Un bon livre va même me permettre d’extérioriser mes sentiments et émotions. Ce dont j’étais incapable il y a encore deux mois. Ma psy m’a fait comprendre que rien ressentir du tout pour ne pas faire face aux trucs pas géniaux ce n’était pas le meilleur plan.

La lecture est aussi un point d’ancrage dans ma vie. Quand je me définis, la première chose qui me vient à l’esprit, c’est que je suis une lectrice. Ce n’est pas mon prénom, encore moins mon nom de famille ou toute autre caractéristique normale. En réalité, si je devais définir mon identité, je dirais juste que je suis une lectrice. On pourrait me changer mon prénom ou autre, cela n’aurait pas d’importance. Par contre si l’on me retire cette étiquette de lectrice, je ne suis plus moi. Dans mes tentatives de constructions, reconstruction, recherche de moi-même, c’est le seul élément stable chez moi. C’est mon « je pense, donc je suis », du coup je dirais dans mon cas : je lis, donc je suis.

Le jour où j’ai décidé d’aller mieux, parce que j’avais enfin compris que ce n’était pas normal d’être dans mon état, je me suis assez naturellement tournée vers les livres pour trouver astuce et conseil. Et là, la méga déception, je n’ai pas vraiment trouvé l’aide dont j’avais besoin. Un livre peut être inspirant sur le moment, il peut m’aider à comprendre une situation dans ma vie, mais je dois être honnête c’est rare. Quant aux livres de développement personnel, c’est très compliqué d’en trouver un bon. Non pas qu’ils soient tous mauvais, mais un super livre de développement personnel pour une personne, va être très mauvais pour une autre. Les livres sont pour moi des cocons où je peux me ressourcer et recharger mes batteries. Un peu comme dans les jeux vidéos, où tu es dans un combat, ta barre de vie est au minimum, encore un coup et c’est le game over, du coup tu prends une potion de soins et la BAM, tu défonces tout, tu as gagné ton combat et tu continues ton aventure. Les livres ce sont mes potions de soins.

Tous les livres n’ont pas cette capacité à me ressourcer, certains me demandent des efforts de lecture. J’ai dû donc apprendre à abandonner une lecture quand je n’avais pas l’énergie de la poursuivre, quitte à la reprendre plus tard, à recommencer, quand j’aurais assez d’énergie pour lire ce livre. Ce qui est très frustrant pour moi, qui me considère comme une lectrice aguerrit et que mon cerveau me dit juste « non ». Dans ces cas-là, je mets de côté le livre pour en prendre un autre. Avec le temps j’ai appris à repérer les livres dont j’ai besoin pour aller mieux. Quand suis au plus bas niveau, je vais plus me tourner vers de la chick-lit, de la romance, de la littérature qui multiplie les clichés littéraires. Quand ça va relativement bien, je vais lire des romans avec une intrigue qui peut être assez complexe et qui peut demander de la concentration. Enfin, quand je suis au top de ma forme, je peux lire des essais ou bien des classiques tel que Notre-Dame de Paris.

Bien que je pense pouvoir m’avancer en disant que je serais toujours une lectrice, j’espère pourtant qu’un jour je n’aurais plus besoin des livres pour faire face au quotidien. Et toi, est-ce que la lecture t’aide dans ton quotidien ou t’a aidé à faire face à un moment de ta vie ?

39 réflexions sur “Lecture et dépression

  1. Alberte Bly dit :

    Quel courage d’avoir publié cet article! J’ai eu une période très difficile il y a 2 ans. Une période qui n’a durée « que » 7 mois mais les livres m’ont aidé à m’en sortir. Je me retrouve beaucoup dans ce que tu racontes même si cela fait longtemps que tu es dans une situation compliquée psychologiquement apparemment ! Je suis de tout cœur avec toi! Bon courage ♥

    Aimé par 1 personne

  2. lecturesdudimanche dit :

    Quand j’étais ado, je me noyais dans les livres et, avec le recul, j’ai coutume de dire que je préférais vivre la vie des autres au travers des livres plutôt que d’avoir à vivre la mienne. Avec le temps, la lecture a repris sa place de hobby plutôt que de bouée de sauvetage de l’ado que j’étais, mais qu’importe. La vie n’est un long fleuve tranquille que dans les films à l’eau de rose, mais pour affronter la vraie vie, chacun ses mécanismes et la lecture est une saine addiction !

    Aimé par 1 personne

  3. bibliochat11 dit :

    Coucou 🙂
    Moi ce qui m’a vraiment aidé ce sont certains livres de philo, notamment sur l’estime de soi et la confiance en soi car j’avais un gros déficit sur ce plan là et depuis que je les ai lus, ça va vraiment mieux et ça m’a donné envie d’en lire d’autres ^^
    Sinon j’aime bien aussi m’évader avec un livre fantasy ou fantastique ou me détendre avec un bon Rebecca Kean 😀

    Aimé par 1 personne

    • Babitty Lapina dit :

      Hello ! Jamais je ne me serais tournée vers des livres de philo pour ça ! :O Moi je suis plus développement personnel dans ce cas. Tu as des titres à recommander ?
      Ce n’est pas la première fois que j’entend du bien de Rebecca Kean il faut vraiment que je me lance dans cette série !! 😀

      J'aime

  4. La Bouquineuse dit :

    Ce commentaire est allé peut-être paraître bizarre haha mais je ne connaissais pas ton blog avant quelques minutes. Il faudrait que je passe plus de temps dessus ! L’univers que tu as créé est super intéressant ! (en plus d’après ta présentation tu es végé ! gloire aux plantes🌿)Et cet article-là… bravo ! Il a du être très compliqué à écrire… Sinon bon courage à toi 🌞

    J'aime

    • Babitty Lapina dit :

      Oh merci c’est adorable ! Oui gloire aux plantes \ o / Il n’a pas été facile à écrire, aujourd’hui encore je suis un peu surprise d’avoir osé le poster xD Plus le temps passe, plus j’arrive à avoir du recule dessus et je me rend compte que j’ai beaucoup plus de réactions positives que je le pensais !

      Aimé par 1 personne

      • La Bouquineuse dit :

        De rien c’est juste vrai !
        Oh ce smiley est si drôle !
        C’est peut-être tout bête mais des fois ça fait tellement du bien de se libérer par l’écriture et d’avoir plein de positif 😀
        Je comprends tellement ! J’en avais fait un assez perso mais contrairement au tien ajd il est en privé… les retours positifs m’ont fait peur ^^

        Aimé par 1 personne

  5. Audrey Salles dit :

    Je me retrouve dans plusieurs aspects de ton article, il est très touchant, et je trouve courageux de ta part de l’avoir partagé publiquement (moi, c’est quelque chose que je n’oserais pas). C’est aussi la littérature, mais surtout l’écriture et les salons littéraires qui m’ont aidée et m’aident toujours. Sans ça, je serais vraiment mal.
    Par contre, je trouve très étonnant que tu espères ne plus avoir besoin des livres. Est-ce que tu entends par là que tu voudrais que la lecture soit une activité naturelle et non plus une béquille ?

    Aimé par 1 personne

    • Babitty Lapina dit :

      J’arrive beaucoup plus facilement à m’exprimer à l’écrit qu’à l’oral. Et ce blog a finit par devenir un petit cocon pour moi, du coup s’il y a bien un lieu où je peux partager ça s’est ici. Mais j’ai pu aussi car j’ai appris à avoir du recule avec ma dépression et ne pas voir comme une fatalité. Depuis l’écriture de l’article j’ai débloqué énormément de sujets. Je vais avoir encore besoin de pas mal de séances, mais ça avance.

      Pour la lecture j’entends tout à fait ça. Je souhaite qu’elle soit juste une passion et non plus un soutient pour faire face au monde !

      J’espère que tu tiens le coup et si tu as besoin d’échanger n’hesite pas à me contacter. A défaut de pouvoir conseiller, je sais être une oreille attentives. Bon courage ❤

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s