La bit lit, la littérature qui a du mordant

A l’instar de la romance, la fantasy a énormément de sous-genres qui sont plus ou moins connus. Si tu veux connaître plus en détails tous les genres, je te renvoie vers le très bon guide du Culte d’Apophis. Dans ces nombreux sous-genre est apparu depuis quelques années la fantasy urbaine ou urban fantasy qui place l’action dans l’époque moderne. Dans ce genre, loup-garous, vampire et compagnie fricotent allègrement avec la technologie moderne. giphy (1)

Dans les années 2000, des autrices américaines se sont emparée de l’urban fantasy et en ont fait un croisement avec la chick-lit pour proposer un nouveau genre d’héroïne beaucoup plus moderne, qui n’est pas passive dans sa relation amoureuse et qui généralement n’hésite pas à se battre. Cela va donner la paranormal romance et la bit lit. Ce sont deux genres très similaires, mais la paranormal romance va avant tout se concentrer sur la relation du couple de héros, tendit que la bit lit va plutôt se concentrer sur l’histoire de l’héroïne. C’est surtout l’angle utilisé qui va différencier ces deux genres très proches. Dans l’article du jour, j’ai donc choisi de m’arrêter sur la bit lit. D’un point de vue éditorial, le terme bit lit appartient à Bargelonne qui a déposé le nom. Toutefois, il est utilisé en général pour parler de ce genre littéraire. Tu ne verras donc pas d’autres maisons d’édition en parler. Pour faire un peu d’étymologie, c’est un croisement entre « bite », mordre en anglais et chick-lit genre littéraire destiné à un public féminin dont je te parle plus en détail dans cet article.

On considère que les œuvres fondatrices de ce genre sont Buffy contre les vampires, Anita Blake et La communauté du Sud. Certains disent que Twilight en fait partie aussi, mais l’angle abordée dans cette saga fait que j’ai plutôt tendance à la classe dans la paranormal romance pour ma part. Si les héroïnes de bit-lit ont très souvent une relation amoureuse, cela n’est pas pour autant le centre de l’intrigue. Bien souvent elles sont amenée à résoudre un mystère et doivent faire face à de multiples dangers. Relation amoureuse et mystère à résoudre sont bien entendu liés au créatures non humaines qui peuplent le livre : vampires, métamorphes (loups-garous, changelin, etc.), sorcière et autres créatures en tout genre. L’héroïne se retrouve souvent avec des pouvoirs (connus ou découvert au cours de l’intrigue) et peut avoir une origine surnaturelle. Si elle ne fréquente pas déjà le milieux des êtres surnaturels, très rapidement dans l’intrigue sa vie tournera quasiment plus qu’autour d’eux.

Dans la bit lit ou même la paranormal romance, on va bien entendu retrouver les clichés de la littérature romantique qu’on adore, mais qui n’est pas facile d’assumer en public. En particulier quand tu te dis féministe et qu’on te reproche d’apprécier un personnage masculin qui se comporte comme le mâle alpha qui mériterait des claques si tu le rencontrais en vrai. Dans ces genres là, on peut donner une explication de l’espèce. Le potentiel amoureux n’est pas un être humain, c’est son instinct animal qui le fait agir ainsi et après c’est à l’héroïne de gueule un bon coup quand il abuse et ne pas hésiter à la remettre à sa place quand c’est nécessaire. Scène qui est tout aussi agréable que quand le héros forcément beau use de son charme. L’héroïne a toujours un contrôle de sa relation amoureuse, elle se montre même active et va chercher le personnage masculin parce qu’elle le veut.

Mais assez parler de relations amoureuses, dans la bit-lit on en trouve très souvent, mais ce n’est pas nécessaire pour définir le genre malgré les origines de ce genre. D’ailleurs, est-ce destiné à un public féminin ? Si officiellement la réponse est non, moi j’aurais tendance à dire que oui. En France ce genre de romans est publié dans des collections destinée à un public féminin (on en trouve chez Milady de Bragelonne par exemple). Je vois aussi dans ce genre une réappropriation de le chick-lit qui jusque là était surtout cantonnée à la romance. On peut être une femme et vouloir autre chose. Alors oui, on peut être une femme et lire de la fantasy, suffit de voir ma bibliothèque si on a un doute. Par contre, pendant très longtemps, la fantasy était essentiellement composée de personnages masculins et centrée d’un point de vue purement masculin. La bit lit est pour moi un genre littéraire proposant de la fantasy d’un point de vue féminin avec des héroïnes qui pourraient faire face à n’importe quel héros de fantasy. Par point de vue féminin j’entends des héroïnes qui ont leurs menstruations, doivent faire face aux gros relous qui pensent qu’elles sont faibles parce que c’est des filles, etc.

La bit lit peut être un bon moyen de s’intéresser à la fantasy quand on a envie de se lancer dedans sans pour autant rester dans la young adult. Les règles du monde sont assez facile à comprendre, c’est un univers dans lequel on peut facilement se reconnaître et cela permet d’appréhender à petites doses les éléments de fantasy. Si tu as envie d’essayer ce genre, je te recommande La communauté du sud si tu as envie d’une intrigue avec relation amoureuse complexe et si tu veux pas d’intrigue amoureuse, tu peux te tourner vers la très bonne saga Meg Corbyn.

Si tu as des titres à recommandés lâche les en commentaire et n’hésite pas à me dire ce que tu penses de la bit lit ! Je compte revenir sur différents genre de la fantasy, donc si un t’intéresse en particulier, n’hésite pas à me le dire.

17 réflexions sur “La bit lit, la littérature qui a du mordant

  1. Ada dit :

    Merci, cet article permet de faire le distingo entre la chick-lit, la bit-lit… et la paranormal romance dont je ne connaissais même pas l’existence ! Je ne sais pas si je ferai automatiquement la différence entre les deux derniers… Faut les lire pour être sûr, non ?

    Aimé par 1 personne

  2. Apophis dit :

    (merci pour le lien)

    Excellent article ! Je pense que c’est le secteur des littératures de l’imaginaire où les frontières sont les plus floues, les dénominations les plus nébuleuses (je veux dire, quand on parle de SF militaire, on voit tout de suite de quoi ça parle, tandis que Bit-Lit ou Paranormal Romance, si personne ne te l’explique, c’est nettement plus obscur), aussi ce genre d’article est-il très utile pour y voir plus clair. Et là c’est très bien fait, bravo 😉

    Aimé par 1 personne

    • Babitty Lapina dit :

      Merci ! 😁 La litterature destinée à un public feminin est généralement assez flou dans ses frontières. Là j’ai dû voir une conférence sur la bit lit / paranormal romance pour comprendre les nuances. X.X Je pense que c’est dû à la multitude des genres et sous-genre qui font que ca devient rapidement de niche…

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s