La littérature s’empare du net #18

Joyeux Haloween ! Je me suis lancée cette année dans un mois thématique autour de l’horreur : légendes, récit internet et littérature horrifique étaient au centre de mes articles. J’ai aimé l’exercice de réfléchir à des articles autour de cette thématique et de les écrire parfois au dernier moment. J’ai bien l’intention de recommencer. Si tu as des envies de thèmes, n’hésite pas à m’en suggérer en commentaires.

Les liens vers les différents articles sont mis en gras.

Réflexions littéraires

S’il y a bien un genre d’article que j’apprécie, ce sont les réflexions littéraires. Ce mois-ci, j’ai découvert quelques réflexions très intéressantes. Tout d’abord sur blog Tcrouez qui propose de réfléchir à notre rapport aux librairies ou encore la difficulté pour les auteurs et autrices autoédités de ne pas pouvoir passer par un circuit plus traditionnel.

Toutefois la réflexion littéraire que j’ai trouvé vraiment chouette c’est celle du blog Les lectures d’Aurelala, lecteur peu exigeant = mauvais lecteur ?  Je trouve que cette réflexion est d’utilité publique et pour la compléter, je te propose de (re)lire mon article sur les niveaux de lecture. Je pense que les deux réflexions se croisent et au final on revient au même point : on lit ce qu’on veut, comme on veut et quand on veut.

Métiers littéraires

Si tu aimes les livres, tu as très probablement déjà mis les pieds dans une librairie. Dans un ancien article, j’avais laissé la parole à deux libraires, la première travaillant dans une librairie indépendante, tendit que la seconde travaille dans une grande surface. Et vu que je suis du genre à trouver qu’on n’a jamais assez de témoignages, je te propose de découvrir celui de Parole de libraire ! Et n’hésite pas aussi à aller fouiner sur le reste de son blog qui est passionnant.

Et si le métier du livre existe grâce aux libraires, il existe aussi grâce aux autrices et auteurs. Je t’ai parlé plusieurs fois d’Audrey Alwett, une autrice dont j’admire à la fois le travail et dont j’adore les livres. A l’occasion de la sortie de son roman Magic Charly, A book and a cup, propose une interview vraiment passionnante de l’autrice.

Sagas littéraires

Il y a dix ans, Hunger Games sortait en France et il y a peu, il a été annoncé la sortie de son prequel. Je ne sais pas pour toi, mais personnellement j’ai vraiment hâte de retrouver l’univers de Suzanne Collins. Le monde a proposé un article vraiment intéressant sur le roman Hunger Games. Comment la saga a marqué la littérature jeunesse et comment les éditeurs comptent sur le retour à Panem.

Si tu fais partie du premier lectorat français d’Harry Potter, je suis désolée de te l’annoncer, mais… tes livres ne sont pas complets. La gazette du sorcier, ma source officielle en ce qui concerne le monde d’Harry Potter, a écrit un très bon article à ce sujet. Du coup, je ne regrette pas de m’être séparée de mes anciens exemplaires il y a bien longtemps pour en prendre de nouveaux !

Hunger Games, Harry Potter et maintenant… Le Seigneur des Anneaux ! Tolkien a marqué le genre de la fantasy, mais est-ce que toute la fantasy découle toujours des œuvres de Tolkien ? Le point pop propose une analyse vraiment intéressante à ce sujet.

Dis moi en commentaire ce qui t’a marqué ce mois-ci !

18 réflexions sur “La littérature s’empare du net #18

  1. L'ourse bibliophile dit :

    Je mets de côté plusieurs articles à commencer par celui des lecteurs peu exigeants. Je pense que je vais me reconnaître dans cet article car j’ai souvent l’impression d’être bien plus indulgente envers certains livres que ne pourraient l’être d’autres lecteurs. Des fois, je me dis que je suis vraiment une lectrice facile et ça ne me donne pas toujours une bonne image (sauf d’autres fois, où je suis enchantée de passer de bons moments sans me casser sans cesse les dents sur des romans que je ne juge pas d’assez bonne qualité pour moi). Bref, c’est mal expliqué, ce que je raconte…
    Pour les HP, oui, je le savais ! J’ai découvert ça en lisant les versions anglais : les premiers tomes sont bourrés de petits détails – allant d’une moitié de phrase au paragraphe entier – qui n’ont pas été traduits. J’étais indignée, j’avais l’impression qu’on m’avait caché des choses. ^^ (Mais j’ai toujours mes premières versions et j’y reste malgré tout très attachée.)

    Aimé par 1 personne

    • Babitty Lapina dit :

      Je me considère aussi comme une lectrice peu exigeante et je trouve ça bien pratique ! Cela me permet d’ouvrir mon champs de découverte. L’exigence peut faire passer à côté de récit sympathique et qui peuvent faire passer un bon moment. Dès lors que le récit m’apporte du plaisir, moi je suis contente et ne demande rien de plus ! Après quand on essaie de me snober avec mes lectures, j’ai tendance à passer en mode garce littéraire pas sympa xD Pour moi rien n’empêche d’enchaîner Musso avec Victor Hugo et vice versa !

      Aimé par 1 personne

      • L'ourse bibliophile dit :

        Exactement. La lecture est ma grande passion et je trouve ça reposant de ne pas me dire que, dans ce domaine-là aussi, je vais enchaîner les déceptions. Ça m’arrive de ne pas aimer un livre, mais finalement, ça reste assez rare. Par contre, j’ai davantage de lectures qui me font passer un bon, voire un très bon moment, mais qui, sur la durée, ne vont pas se révéler vraiment marquante. Mais du coup, des fois, je doute quand même de mon sens critique, avec mes chroniques très souvent positives. ^^
        Par contre, je ne supporte pas qu’on essaie de me faire sentir que mes lectures ne seraient pas assez sérieuses ou autres (par exemple, tout ce qui est SFFF ou jeunesse). (Ça peut aussi marcher avec le cinéma, vu que j’aime beaucoup le cinéma d’animation.)

        Aimé par 1 personne

  2. Ada dit :

    L’article sur les lecteurs peu exigeants est intéressant ! J’ai l’impression d’être exigeante… sans vraiment l’être. Il y a des lecteurs bien plus exigeants que moi qui ne liraient pas HP. Donc avec mon exemple, on pourrait limite se dire qu’une échelle d’exigence de lecteur devrait être créé, à part que ça ne correspondrait jamais à tout le monde ! Donc ce serait inutile. Ce que je veux dire, c’est qu’il y a aussi une palette de nuances dans l’exigence. On est toujours plus exigent qu’un autre, ou moins justement.

    Je note la sortie de ce préquel de Hunger Games, ça m’intéresse très fortement, héhé.

    Et concernant ces morceaux tronqués dans HP, je ne me sens pas concernée, j’ai juste les trois derniers tomes en grand format. Mais je peux comprendre la frustration pour les autres. N’empêche qu’ils pourront les vendre à un bon prix… Pour les grands formats, ça reste des éditions originales.

    Aimé par 1 personne

  3. Magali dit :

    C’est intéressant cette question de l’exigence en littérature. Mais c’est compliqué parce que l’exigence peut se situer à des niveaux très différents selon les personnes et les aspects…
    J’ai toujours un peu de mal quand la discussion revient à opposer « livre compliqué, style recherché, etc » et « plaisir de lecture ». Je peux prendre beaucoup de plaisir à essayer de m’immerger dans un récit tarabiscoté qui brasse des idées complexes dans un langage inhabituel, parce que pour moi le plaisir de la lecture est aussi en partie celui de l’analyse. Et à d’autres moments, je peux avoir juste envie d’un moment de détente avec un livre sympa qui ne bouleversera pas ma vie, et je ne l’en aimerai pas moins. Mais dans tous les cas, des fautes de français et des gros clichés, ça risque de mal passer… Alors, lectrice exigeante ou pas? Pour ma part je ne me considère pas comme particulièrement exigeante, mais tout dépendra des points de vue j’imagine.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s