SPM, menstruation et lecture

Si tu as un utérus, il est possible que tu subisses le syndrome prémenstruel (SPM) et que tu aies tes menstruations. Alors comme si ce n’était pas déjà super sympa de se vider de son sang une fois par mois, tu subis peut-être divers symptômes émotionnels et physiques. Je n’ai pas de livres à te conseiller si tu as des crampes qui te plient en deux ou te filent une migraine d’enfer. Personnellement ma solution s’est serré les dents et attendre que ça passe et prendre des médicaments quand ça devient trop insupportable. Et encore j’ai de la chance de ne pas avoir d’endométriose et des menstrues relativement supportables. Si tu n’as pas d’utérus, tu risques de te sentir peu concerné par cet article, mais étant donné qu’on peut avoir certains symptômes en dehors de cette merveilleuse période, ne t’en va pas pour autant !

giphy

Tout me fait mal et je suis en train de mourir. 

Pour écrire cet article, je me base sur ce que j’ai le droit de subir mensuellement l’arrivée de mes menstruations s’annonce par divers symptôme physique : gonflement, fatigue importante, prise de plusieurs kilos en 24 h et… une montée de libido fulgurante. C’est un peu comme si mon utérus me disait : ok ma fille, c’est ta dernière chance de concevoir avant que je fasse le grand ménage. Dans ces cas-là, j’aime beaucoup me tourner vers des romans avec une super intrigue et plein de beaux mecs qui veulent des relations consenties avec l’héroïne. Dans ces cas-là, je vais plutôt me tourner vers le genre de la romance.
Romance-fantasy avec la bit-lit, là je suis plus sur la série True blood de Charlaine Harris où la création du sang de synthèse a permis aux vampires de révéler à tous leurs existences. Sookie une télépathe va dont se retrouver à être intégré dans leur société et découvrir qu’il existe plein d’autres créatures. Les mecs sont tous beaux, ils veulent tous avoir des relations avec elle et sont très souvent nus. Et le mieux dans tout ça ? Il y a une intrigue qui tient la route et qui se lit très facilement. Si tu as envie d’une super bit-lit sans relation sexuel, voir relation amoureuse, je te recommande la super série Meg Corbyn d’Anne Bishop dont j’ai parlé dans cet article.

Romance-historique avec les romans de la collection Milady chez Bragelonne. J’ai un attrait tout particulier pour les réécritures des romans de Jane Austen. J’adore Jane Austen, mais elle ne m’apporte pas la légèreté dont j’ai besoin durant cette période. Je n’ai pas de titre en particulier à conseiller, parce qu’ils ne sont pas marquants. C’est un livre qui va me faire passer un super moment et que je vais oublier les mois suivants ma lecture. J’aime beaucoup Outlander de Diana Gabaldon où l’on suit une infirmière qui a survécu à la Seconde Guerre mondiale et se retrouve en 1743 parmi les guerriers écossais. Là on est plus sur le pavé, mais ça se lit néanmoins assez facilement et c’est un livre très agréable. Là encore selon les titres, tu as auras plus ou moins de scènes de sexe, voir pas du tout. Ils sont néanmoins toujours remplis de héros particulièrement attirants.
Et si tu as envie de romance lesbienne, je te suggère de te tourner vers les mangas yuri. Sauf que celles que je lis, il n’y a pas vraiment de scènes sexuelles, elles sont juste sous-entendues. J’aime beaucoup Citrus, qui raconte l’histoire de deux adolescentes dont les parents vont se mettre en couple et qui vont tomber amoureuses l’une de l’autre. Elles n’ont aucune parenté, donc on ne parle pas d’inceste là. C’est très mignon à sa manière et c’est une série assez longue !

Durant cette période, j’ai le droit aussi aux montagnes russes émotionnelles. Je peux passer de la joie la plus totale au désespoir le plus profond en quelques secondes. Je te dis pas à quel point je vivais bien cette période durant ma dépression. Dans ces cas-là, je vais me tourner de nouveau vers la romance et les romans de vie, mais dans un genre bien particulier : ceux qui me font pleurer. Rien qu’au titre, je sais que je dois prévoir un paquet de mouchoirs à côté de moi durant ma lecture. C’est le genre de roman qui correspond parfaitement à mon état émotionnel de cette période, car je me retrouve à pleurer et rire en quelques secondes, voir pleurer de tristesse et rire en même temps.
Côté romance, j’apprécie tout particulièrement Le mec de la tombe d’à côté de Katarina Mazetti. Roman doudou, qui est très difficile à conseiller, car je ne sais pas pourquoi soit les gens l’adorent, soit il est juste insupportable. Ce roman parle d’une jeune veuve qui se rend régulièrement sur la tombe de son mari et faire la connaissance de l’homme qui rend visite à la tombe juste à côté. Ils appartiennent tous deux à un des mondes très différents et pourtant, vont essayer de se construire une relation. C’est beau, c’est triste, car chacun essaie de faire des efforts pour comprendre l’autre, se plante beaucoup, se demande si cela vaut la peine et ne peut s’empêcher de s’aimer. Pour rester dans les veuves, il y a PS : I love you de Cecelia Ahern qui est fantastique. Le mari d’Holly est mort d’un cancer. Pour l’aider à revivre après sa mort, il a écrit une série de lettres où il lui donne des « missions » pour lui redonner goût à la vie et chacune des lettres se conclut par ps : i love you. Rha, j’ai envie de pleurer rien qu’en écrivant le résumé. Autre romance triste, tu peux te tourner vers Avant toi de Jojo Moyes où Lou est engagée pour redonner goût à la vie à un jeune homme qui souhaite se faire euthanasier en Suisse. Roman qui est pas mal sujet à controverse, mais que je trouve génial. Et si tu as envie d’être plus dans romance triste/maladie, je te recommande Nos étoiles contraires de John Green qui parlent de deux adolescents atteints de maladies incurables. Et si tu veux pleurer sans aller dans la romance, tu peux lire Les derniers jours de Rabbit Hayes d’Anna McPartlin où l’on suit les derniers jours d’une femme en phase terminale de sa maladie. Je l’avais chroniqué il y a fort longtemps sur le blog.

Et puis parce que ce n’est pas la période la plus sympa, après avoir pleuré un bon coup, rire fait du bien. Généralement, je suis très fatiguée dans ces moments-là, donc en plus me tourner vers des romans au style assez léger, j’aime lire des mangas et des BD. En bande dessinée classique, il y a les Asterix de Goscinny et d’Uderzo où l’on suit les aventures d’un guerrier gaulois et son village qui font face à César. C’est un classique de la bande dessinée, mais je prends toujours autant de plaisir à les lire même si je moins fan des dernières qui sont sorties. Autre classique de la BD, la série Mélusine de Gilson, puis Clarke qui raconte l’histoire d’une apprentie sorcière qui en plus de ses cours, sert de femmes à tout faire dans un château tenu par un fantôme et un vampire. Moins connue, je te recommande chaudement la trilogie Ogre d’Alwett, Iggy et Alizon. Un monde où les ogres sont des êtres particulièrement lettrés, les haricots magiques transforment les mauvais payeurs en goule et où notre héroïne s’en va renverser la société tout en découvrant ce qui se cache derrière la disparition des ogres. Une super série avec Audrey Alwett au scénario. Si tu suivais le blog à ses débuts, tu sais peut-être que je suis une grande fan de cette autrice. Une bande dessinée à lire et relire ! Côté manga, je te conseille Yostuba ! et Azumanga daioh de Kiyohiko Azuma. Ces deux séries proposent des aventures courtes et très drôles. Dans la première on suit Yotsuba, une petite fille pleine de vie avec son père célibataire, tendit que dans la seconde on suit une bande d’amies au lycée. J’explose de rire régulièrement quand je lis ces deux séries.

Article très long, même si j’ai essayé d’être assez brève sur les titres. Je voulais t’en donner une multitude pour avoir une idée de comment j’appréhende cette période. On parle en plus en plus du sujet des menstruations, je trouvais intéressant de le lier à la littérature pour montrer qu’il n’y avait aucun tabou. Si cet article t’a plu, je pense en refaire sur quoi lire quand on est malade ou encore super fatigué. e. Si tu as des suggestions de titres ou de type de livres à lire durant ces périodes lâches en commentaire et dis moi si tu durant tes menstruations tu orientes tes lectures ou si tu ne changes rien.

6 réflexions sur “SPM, menstruation et lecture

  1. aurelalala dit :

    J’aime bien le concept par contre, je n’ai vraiment pas l’impression d’être aussi sujette aux symptômes que ça. Du coup, je lis ce que j’ai à lire et pas en fonction de mon état émotionnel.
    Je n’ai pas accroché au Mec de la tombe d’à côté, lu il y a des années. Trop… « loufoque » pour moi. 😉
    En tout cas, merci pour toutes ces suggestions de lecture.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s