Les guerrières dans la littérature – partie 1

ob_36517a_imageHier a eu lieu l’événement littéraire : Guerrière ! Au cours de cet événement je suis intervenue pour présenter la place de la guerrière dans la littérature, alors étant donné que c’est très long, je vais publier en trois parties mon intervention. L’événement a été filmé, dès que j’aurais capté comment monter une vidéo, un compte rendu et les différentes vidéos seront disponibles sur le blog !

En littérature, la place de la femme n’est pas sur le champ de bataille. Dans les romans historiques, elle n’existe guère, dans les grands poèmes épiques on parle surtout des hommes, dans les mythes et légendes, la place des femmes ne doit pas être en lien avec la guerre. Alors oui il y a toujours des exceptions, notamment chez les peuples Vikings où les femmes participaient au combat. Certes, il y a des déesses guerrières, des femmes exceptionnelles qui ressortent. Sauf qu’il y a toujours un mais, les femmes sont trop souvent en retrait, les femmes doivent être vierges ou bien n’ont pas de familles. Les femmes sont toujours minoritaires, les femmes misent en avant dans la guerre sont toujours exceptionnelle, car la masse de guerrier est avant tout masculine. La littérature étant une reproduction de la société, il faut attendre que la guerre ne fasse plus partie de notre quotidien et qu’elle évolue, pour que la figure de guerrière commence à prendre sa place.

Dans la littérature, on aime bien avoir un principe et faire tout son contraire. Beaucoup d’autrices et auteurs vont écrire parfois en rejet d’un topo, un cliché littéraire. Pour la place des femmes dans la guerre, c’est la même chose, très tôt nous avons des déesses guerrières alors que les femmes ne sont pas censées être sur le champs de batailles.

Quand on parle de déesses guerrières, les premières qui nous viennent à l’esprit sont les Valkyries. Ce sont de féroces guerrières, qui manient habilement la lance et le bouclier. Ce mythe s’inspire d’ailleurs très fortement des skjaldmös des guerrières vikings. Les Valkyries ont plusieurs missions, elles sont les messagères d’Odin, elles amènent les guerriers morts en héros à Asgard au Walhalla dans le palais d’Odin et parfois les tuent parce qu’elles les aiment bien et veulent les emmener un peu plus vites avec elles et enfin elles combattons au côté d’Ondin et de tous les guerriers qu’elles ont ramené lors du Ragnarok. On parle parfois de vierge guerrière, pourtant Freyja, qui est considérée comme la première Valkyrie, a deux filles et elle est la déesse de l’amour et de la fertilité. De plus, elle reçoit en son palais la moitié des guerriers mort au combat pour que ces derniers protègent leur famille et leur clan. On est donc plus dans une figure maternelle que la figure de la vierge. Cette virginité est souvent mentionnés ou bien sous-entendus quand on parle de femmes guerrières dans la littérature.

Cette virginité chez la déesse guerrière se retrouve notamment dans la mythologie grecque. Il y a ainsi Athéna, déesse de la stratégie militaire et guerrière dès sa naissance. Zeus apprenant que le fils qu’il a avec Métis lui prendra son trône, étant donné qu’il veut le garder il décide d’avaler la déesse et l’enfant avec. Pas de chance, cela lui donne un mal de crane affreux et il demande à ce qu’on lui ouvre le crane avec une hache. De là sort Athéna, vêtue en guerrière et armée d’une lance, poussant un cris de guerrière qui fait trembler tout l’Olympe. Et ce n’est pas parce qu’elle est la déesse de la stratégie militaire qu’elle ne va pas hésiter à participer au combat. On a vraiment une guerrière puissante, mais on insiste sur le fait qu’elle soit vierge. Tendit que pour le Dieu Arès aucun soucis. D’ailleurs, Enyo, qui est parfois la fille, parfois la femme d’Arès, est l’incarnation de ce qu’il y a de plus horrible dans les batailles. Homère la désigne comme la destructrice des villes. La représentation qu’on a d’elle est une femme armée d’une épée et hurlant. On ne sait pas si elle est vierge ou non, par contre, dans la littérature, bien souvent ces guerrières qui ne le sont pas, sont plutôt des antagonistes.

Et puis nous avons la déesse Ishtar en Mésopotamie. Elle est vénérée chez les Akkadiens, Babyloniens et Assyriens. Ici pas de virginité, au contraire, elle est à la fois la déesse de l’amour, de la sexualité et déesse guerrière. Par contre, certes, elle est la déesse de la sexualité, mais elle est avant tout l’amante du roi. Donc bon, on lui accorde la sexualité, mais uniquement avec le grand héros du pays, le roi. La déesse était aussi celle qui était la garante de la royauté. Elle est la garante de la survie du royaume et accompagne le roi au combat. Si elle participe à la guerre et elle est armée, on ne sait pas quel arme elle a. Cela peut sembler trivial comme question, mais les femmes n’ont pas les même armes que les hommes et les déesses ne font pas exceptions. Ça sera des épées, des boucliers, des lances ou encore des arcs. Pour Ishtar on ne sait donc pas, mais peut-être parce que si elle accompagne les rois au combat, on ne veut pas trop non plus insister sur cet aspect, car c’est avant tout des qualités masculine. Ainsi dans le Poème d’Agushaya, il est dit « qu’on l’a dotée de mâle courage, d’exploits et de vigueur. » Donc ok, déesse de la guerre, mais on va pas trop dire dans quel sens. Du coup, on s’accorde à dire que cet aspect de la déesse est surtout représenté par la Lionne qui l’incarne.

Je pourrais parler longtemps des différentes déesses guerrières qui existe à travers le monde, mais ces trois là montrent les différents aspects que l’on va bien souvent trouver. On va avoir la déesse guerrière accompagnatrice dans l’au-delà, qui joue le rôle de psychopompe. La déesse guerrière vierge qui est conseillère, stratège, n’hésite pas à prendre les armes, mais au final toujours pour soutenir un homme. Enfin, nous avons la déesse guerrière sexualisée, belle et féroce en même temps, mais au final dont la sexualité est entièrement dévouée au grand héros. C’est de tout cela, que va découler la plupart des figures de la guerrière que l’on croise dans la littérature.

16 réflexions sur “Les guerrières dans la littérature – partie 1

  1. Océane Mahé dit :

    J’adore énormément ce type d’articles dans ton blog, je prends du plaisir à lire ce genre d’articles et à avoir des points de vue, un aperçu global dans la littérature (surtout que je suis étudiante en lettres donc je double mon plaisir). Hâte de lire les autres parties 🙂

    Aimé par 2 personnes

    • Babitty Lapina dit :

      Hooo merci ♥ Je suis une ancienne étudiante de lettres modernes et… ça s’est pas très bien passé xD L’université m’a vraiment gâché le plaisir de la littérature et du coup avec le blog j’essaie de proposer une approche beaucoup plus ludique et sympathique de la littérature !

      J'aime

  2. Romanesquement Vôtre dit :

    C’est très intéressant ce lien qui est toujours fait entre la sexualité de la déesse guerrière et sa place sur le champ de bataille… Lien qui n’existe pas chez son homologue masculin. Quand on sait ça, on comprend mieux pourquoi pas mal des « premiers » auteurs hommes en fantasy tiennent temps à rappeler dans leurs bouquins que leur héroïne guerrière a une sexualité débridée ou aime se balader en bikini sur le champ de bataille. J’ai vu que la suite était déjà postée, j’ai hâte d’aller y jeter un coup d’oeil 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Ada dit :

    Ah ben je pensais justement à Athéna mais pas aux Valkyries… J’ai le cerveau à l’envers je crois.

    Sinon, c’est bien, j’apprends plein de choses sur la déesse Ishtar que je ne connaissais que de nom !

    Hâte d’avoir la suite, ta série d’articles rentre en résonance avec le magazine que je lis, le hors-série de Philo mag sur la puissance des femmes.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s