Zoom sur… la Renaissance de Pemberley, un bel hommage à Orgueil et Préjugés

57779578Orgueil et Préjugés est le premier roman de Jane Austen que j’ai lu, puis relu et rerelu je ne sais combien de fois. Je l’ai conseillé des dizaines de fois, je l’ai offert et pendant très longtemps l’ait considéré comme mon roman préféré avant de reconnaître que j’étais incapable d’avoir un seul roman préféré. Du coup quand Lise Antunes Simoes m’a proposé de lire son roman, La Renaissance de Pemberley, qui est la suite du roman de Jane Austen, j’ai accepté avec joie et en même temps quelques craintes. Avant même de le lire, il y avait de grandes chances que je sois déçue vu la relation que j’ai avec Orgueuil et Préjugés. Le nom de Lise Antunes Simoes te dit peut-être quelque chose, elle fait partie de ces autrices qui ont eu la gentillesse de témoigner pour mon article sur amazon et l’auto-édition ! Son roman La Renaissance de Pemberley est d’ailleurs autoédité. Avant d’aller plus loin, si tu n’as pas lu mon article sur Jane Austen je te recommande de le faire avant de continuer celui-ci, car je vais y faire plusieurs fois référence !

J’ai lu de nombreuses austeneries, souvent on se rapproche plus du roman chick lit que d’un style à la Jane Austen qui prend le temps de poser un regard sur la société qui l’entoure. La Renaissance de Pemberley propose une approche totalement différente. On est plus proche du roman historique et de société que du roman comédie romantique historique. À travers le regard d’Elizabeth Benett Darcy et de Fitzwilliam Darcy, nous découvrons la société du dix-neuvième siècle. J’avais dans un précédent article parlé du blog de l’autrice qui regorge d’informations sur cette époque et toutes ces informations, on les retrouve dans son roman ! Toutefois, ce n’est pour autant pas un roman historique pompeux, les éléments sont glissés avec beaucoup de justesses et tous se lie entre eux.

Si je devais comparer ce roman, ça serait plus à Dowton Abbey qu’à Jane Austen. Bien que j’adore Jane Austen, elle n’a pas forcément un style des plus accessibles. Parfois, il peut être difficile de rentrer dedans malgré un récit tout à fait passionnant. Dans La Renaissance de Pemberley, l’autrice a su apporter la juste légèreté pour avoir un roman historique sérieux tout en étant accessible à tous à l’instar de la série Dowton Abbey. Est-ce qu’une austenerie devrait se rapprocher du style de Jane Austen ? Je ne pense pas, mais parfois elles sont un peu trop légères à mon goût. Tendit que là, le sérieux de l’œuvre rend un très joli hommage à l’autrice anglaise.

Comme je l’expliquais dans mon article sur Jane Austen, si la romance fait tout le temps partie de ces intrigues, il serait bien dommage de la résumer à ça. Lise Antunes Simoes a l’air d’avoir tout à fait le même point de vue que moi, car si on a de la romance, ce qui importe c’est surtout le regard porté sur la société. Tout comme Jane Austen, elle met d’ailleurs au cœur de son récit les personnages féminins et rend bien sympathiques certains personnages dont je n’avais pas une grande estime, je pense notamment à Charlotte.

Ce roman est une très bonne introduction à l’univers de Jane Austen. Bien qu’il soit la suite d’Orgueil et Préjugés, débutant à la fin de ce dernier, je pense que tu peux tout à fait le lire sans avoir lu Orgueil et Préjugés. Alors oui, certains éléments de l’intrigue du roman de Jane Austen te seront révélés, mais il y a juste de quoi d’éveiller ton intérêt et de découvrir le roman original. Je ne t’en révèle pas plus et si tu connais Orgueil et Préjugés, je te recommande de ne pas lire le résumer et juste de te laisser porter par l’intrigue. C’est la meilleure manière de découvrir ce roman, je pense.

Je remercie de nouveau Lise Antunes Simoes qui a eu la gentillesse de me proposer la lecture de son roman. J’ai beaucoup de mal à lire des services presses, mais là pour le coup je me suis fait happer par ma lecture et je n’ai pas pu le lâcher !

Et toi, c’est quoi ton austenerie préférée ? As-tu envie de te laisser tenter par celle-ci ?

5 réflexions sur “Zoom sur… la Renaissance de Pemberley, un bel hommage à Orgueil et Préjugés

  1. Read-tripper dit :

    « Bien que j’adore Jane Austen, elle n’a pas forcément un style des plus accessibles. » Ha ha ! C’est peu de le dire, du coup il y a une satisfaction personnelle à arriver de finir l’une de ses oeuvres 😛

    J'aime

  2. Alice dit :

    Mon préféré, c’est Persuasion et je n’ai pas lu celui-ci mais il me tente de plus en plus. Mes austeneries préférées, quant à elles, sont presque toutes en anglais, les traductions étant souvent assez mauvaises. D’ailleurs, est-ce que tu lis Jane Austen en anglais ? Parce que ce que tu dis de son style m’étonne un peu. S’il y a bien un auteur classique qui a un style simple et moderne, c’est elle mais elle est parfois tellement mal traduite !!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s