Glory book box – Les années 20

Bien que ce soit Noël aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de cadeaux. Aujourd’hui, je reviens sur la Glory Book Box, là toute première fois je vous en avais parlé à vous présentant sa créatrice, puis je vous ai présenté la toute première box sur le thème d’Haloween, je reviens donc une troisième fois pour vous parler de celle pour le mois de décembre qui est sur les années 20 !

Comme la dernière fois, j’ai pris la box normale qui se compose : d’un livret, de goodies et de deux livres. Contrairement à la première, j’ai été déçue cette fois-ci. J’ai l’impression que la moitié du prix de la box était pour les goodies et le livret. Quand j’achète une box littéraire, c’est avant tout pour les livres. Qu’il y ait un goodies ou deux, c’est sympa, mais ce n’est pas le cœur de la box. Pour le coup les deux livres ne correspondaient même pas à la moitié de ce que j’ai payé pour la box frais de port compris. Ayant un budget dédié aux livres, c’est important pour moi de m’y retrouver financièrement. La première box aussi revenait cher pour deux livres de poche, mais le prix des deux livres correspondait à plus de la moitié du prix de la box frais de port compris. Donc je n’avais pas l’impression qu’il avait été donné une trop grande place aux goodies.

Lire la suite

Publicités

Quand l’Histoire devient histoire

les-piliers-de-la-terre-06-eddie-redmayne-7095798uhpxqQuand l’Histoire devient histoire. Je suis très fière de ce titre. Je crois que j’aurais pu écrire un article sur les romans historiques rien que pour ce titre. Pour parler un peu plus sérieusement, le roman historique est sans aucun doute l’un de mes genres de romans préférés. J’ai une préférence pour les romans se déroulant entre le Moyen-âge et le dix-neuvième siècle. L’Histoire, celle à laquelle on met un h majuscule, est parfois romancée. Et quand j’écris « parfois » c’est un euphémisme dans la plupart des romans que je lis. Personnellement, cela ne me dérange pas, mais je pense qu’il est important de prendre du recul quand on lit un roman historique et surtout ne pas prendre comme réalité historique l’univers du roman. Souvent, à la fin du roman la préface explique de quels faits réels s’est inspiré l’autrice ou l’auteur. Du coup, on pourrait penser que le roman est réaliste sur tout. Sauf que c’est fort loin d’être le cas, fort, fort, très fortement lointain.

Lire la suite

Le roi Midas

Le_roi_Midas-e1431985758602

Si vous êtes un.e adepte de Booktube, vous avez très probablement entendu parler Du souffle de Midas un roman écrit par Alison Germain qui est aussi connu sous le nom de Lili Bouquine (sa chaîne Booktube est très sympa !). Je n’ai pas lu son roman, parce qu’il ne m’attire pas plus que ça pour le moment. Quand je lis un roman, il faut que ça soit vraiment son moment pour que je l’apprécie à sa juste valeur. Par contre, je voudrais en profiter pour vous parler de la légende de Midas qui est repris dans ce roman. Je trouve vraiment intéressant qu’elle ait choisi de s’inspirer de cette légende, parce que c’est pas une légende hyper connue. Je ne l’ai jamais vu évoqué dans la pop culture ou dans les livres, si ce n’est en personnage secondaire de la série Once Upon a Time (et encore je pense qu’on pourrait même dire que c’est un personnage décors…). C’est bien dommage, car son histoire montre que derrière un souhait, peut se cacher une malédiction.

Lire la suite

L’autrice du mois : Marissa Meyer

Dans cette série d’articles, je vous présenterai les autrices que j’apprécie. Je ne présente pas leur vie, ce n’est pas ce qui m’intéresse en tant que lectrice. Je vous raconte le rapport que j’ai avec leurs livres, leur écriture et pourquoi leur nom pop dans ma tête quand je pense à un genre en particulier. Pourquoi juste des femmes et pas des hommes ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui encore les femmes sont moins reconnues, même dans le monde de la littérature, parce que souvent on juge ce qu’elles écrivent moins bon et enfin parce que mis à part quelques exceptions on cite plus souvent les hommes que les femmes. Pourtant elles sont bien là.

4684322L’un de mes genres littéraires préférés est les contes de fées, mais je dois avouer que j’aime encore plus les réécritures de contes de fées. Qu’elles se contentent de développer cet univers un peu doudou que j’aime ou au contraire d’utiliser les grosses références pour les placer dans un univers complètement différent je les aime tout autant. Marrissa Meyer est une autrice spécialisée dans les réécritures de conte de fées. En fait, elle n’a écrit que ça. Je devais donc forcément lire ce qu’elle écrivait un jour ou l’autre, même si je dois avouer avoir mis du temps avant de me lancer dans sa série les Chroniques lunaires.

Lire la suite

Glory book box – halloween

20171115_193015Il y a quelques semaines, je vous avais parlé de la Glory Book Box. Pour celles et ceux du fond qui n’ont pas suivi, c’est une box littéraire qui est centré sur les autrices. J’avais pu échanger avec sa créatrice à ce sujet pour vous la présenter. Étant donné que je suis une blogueuse hyper sérieuse, je me suis sentie dans l’obligation de la commander pour aller jusqu’au bout de mon investigation. (C’est ce que j’ai expliqué à la Reine de Cœur sur mon portefeuille, quand elle m’a demandé si j’avais réellement besoin de faire cet achat.) Si vous n’avez pas encore reçu la box, attention, je vais raconter tout ce qu’il y a dedans et mon avis !

Du coup, là, arrête cet article.

Arrête de lire sinon tu vas perdre la surprise !

T’es sûr. e ? OK !

Lire la suite

Glory book box

pp insta nudeLes box littéraires cela n’a jamais été trop mon truc. Non seulement j’ai tendance à trouver ça cher, mais en plus j’ai peur de tomber sur des livres qui ne me plaisent pas ou avoir le sentiment d’être forcée de les lire. Du coup, même si j’ai souvent eu terriblement envie de tester, je n’ai jamais fait le premier clic. Et puis il y a eu Glory book box. Si vous regardez un peu HNB, vous comprendrez rapidement qu’entre le Défi de Madame de La Fayette, les portraits fictifs et l’autrice du mois, j’ai tendance à mettre en avant la place de la femme dans la littérature. Du coup, une box littéraire dont l’objectif était de faire découvrir des autrices je ne pouvais que la tester. Pour le moment, il n’y a pas d’abonnement proposé, par contre il y a derrière le projet une créatrice super cool qui a accepté de répondre à mes questions pour que je puisse vous présenter les coulisses de cette box.

Lire la suite

L’autrice du mois : Gudule

Dans cette série d’articles, je vous présenterai les autrices que j’apprécie. Je ne présente pas leur vie, ce n’est pas ce qui m’intéresse en tant que lectrice. Je vous raconte le rapport que j’ai avec leurs livres, leur écriture et pourquoi leur nom pop dans ma tête quand je pense à un genre en particulier. Pourquoi juste des femmes et pas des hommes ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui encore les femmes sont moins reconnues, même dans le monde de la littérature, parce que souvent on juge ce qu’elles écrivent moins bon et enfin parce que mis à part quelques exceptions on cite plus souvent les hommes que les femmes. Pourtant elles sont bien là.

téléchargementLe mois d’octobre, c’est le mois de Halloween pour moi. Noël n’a pas sa place en octobre ni en novembre d’ailleurs. Noël débute avec le premier jour du calendrier de l’avent, soit le premier décembre. Halloween ce sont les friandises, les monstres et l’horreur. Pour l’autrice du mois, je veux donc vous présenter une autrice qui fait passer Stephen King pour un auteur jeunesse. Ce qui est drôle, car l’autrice en question est surtout connue dans le domaine de la jeunesse. Cependant, quand elle écrit pour des adultes, on obtient des romans que l’on ne met pas entre les mains de n’importe qui.

Lire la suite

Amazon et la librairie

81TvvAxgDNL._SL1500_L’article d’aujourd’hui n’a pas été écrit par moi-même, mais par Sam la libraire d’outre-mer, qui a témoigné le mois précédent. On entend souvent qu’Amazon est un danger pour les petites librairies. Ce n’est pas toujours très évident de comprendre pourquoi, Sam a donc bien voulu expliquer l’impacte qu’à Amazon sur les librairies.

Dans les années 80, l’arrivée des grandes surfaces culturelles (Fnac, Virgin) sur le marché du livre déclencha une réaction en chaine qui aurait pu signer l’arrêt de mort de la librairie indépendante traditionnelle. En effet à cette période, le prix du livre n’était pas fixe. Suite à cela, le gouvernement adopte la loi sur le prix unique du livre (ou Loi Lang ; du nom du ministre de la Culture d’alors Jack Lang). Grâce à cette loi, le prix du livre NEUF est fixé par les éditeurs et non plus par les commerçants ou les revendeurs. Tout le monde doit vendre le même livre au même prix.

Lire la suite

L’autrice du mois : Ito Ogawa

Dans cette série d’articles, je vous présenterai les autrices que j’apprécie. Je ne présente pas leur vie, ce n’est pas ce qui m’intéresse en tant que lectrice. Je vous raconte le rapport que j’ai avec leurs livres, leur écriture et pourquoi leur nom pop dans ma tête quand je pense à un genre en particulier. Pourquoi juste des femmes et pas des hommes ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui encore les femmes sont moins reconnues, même dans le monde de la littérature, parce que souvent on juge ce qu’elles écrivent moins bon et enfin parce que mis à part quelques exceptions on cite plus souvent les hommes que les femmes. Pourtant elles sont bien là.

ito_ogawa_ce_soir_a_la_librairie_lettres_et_merveilles_4319

J’ai découvert la littérature japonaise à travers les mangas. Pendant très longtemps, je ne suis pas restée très originale dans mes lectures, je ne lisais que des auteurs japonais très connus et c’est tout. Toutefois, depuis quelques années, je me suis passionnée pour la littérature asiatique. Depuis je suis sans cesse à la recherche de nouveaux romans asiatiques. Je vous avais par exemple parlé de littérature indienne avec Babyji. Ce fut ainsi que j’ai découvert Ito Ogawa. Ce nom vous dit peut-être quelque chose, j’ai parlé d’elle plus tôt ce mois-ci, pour être exacte de son roman le Jardin-en-Ciel. Elle fait partie de mes autrices préférées et il était temps que je vous parle d’elle !

Lire la suite

Libraire en librairie indépendante

6a00d8342e8a5353ef015392e3b15f970bLa librairie est probablement l’un de vos endroits favoris, du coup je vous propose un second article sur les libraires ! Dans l’article précédent, je vous parlais du métier de libraire en grande surface. J’avais notamment abordé les études qui amènent au métier et le travail en librairie. Pour ne pas faire doublon et répéter ce dont je vous avais parlé précédemment, je vais me concentrer surtout le rôle d’une petite librairie et comment le libraire arrive à rendre cet endroit magique. Comme d’habitude, vous pouvez lire le témoignage complet. Sam a une expérience super intéressante et elle est un peu la libraire que je rêve d’avoir. Personnellement la dernière fois que je suis allée dans une librairie, je me suis fait traiter d’idiote qui confond des livres et j’ai aussi eu le droit à « non, on n’achète pas ce genre de littérature ici. » Cela me rassure énormément quand je rencontre des gens comme Sam.

Lire la suite