L’influence de la sphère littéraire sur mon rapport à la lecture

J’ai rejoint assez tardivement la sphère littéraire, je dirais que c’était il y a cinq ans environ, à l’âge de vingt-deux ans. Aujourd’hui avec le recul je me rends compte que mon rapport à la lecture a énormément évolué par rapport à cette fréquentation de la sphère littéraire.

J’ai commencé à m’y intéresser via des groupes Facebook parlant de lectures et échangeant des livres. C’était un monde un peu nouveau pour moi, je n’avais jamais grand monde avec qui discuter de mes lectures. Je lis énormément plus que mon entourage et pas forcément les mêmes lectures. Du coup j’ai découvert un peu ce monde où les gens sont passionnés de livres, mais c’est limite leur vie qui tourne autour des livres à les entendre. Je suis une personne qui ne sort jamais sans un livre sur elle, mais clairement j’avais l’impression d’être une petite joueuse. J’ai découvert des termes comme pile à lire (PAL) ou encore panne de lecture. Au début j’étais un peu perdue.

Lire la suite

Oups, j’ai abîmé un livre qu’on m’a prêté !

Dans mon article « destruction de livres : de l’autodafé à l’art » dans les commentaires est revenue plusieurs fois la remarque des livres prêtés et rendus abimés. C’est une histoire que j’ai entendue bien trop souvent et qui fait que beaucoup de lectrices et lecteurs sont réticents à continuer à prêter leur livre. Si je suis du genre à considérer que tu peux faire ce que tu veux des livres qui t’appartiennent, il est tout à fait indélicat de ne pas prendre soin d’un livre que l’on te prête. Mais ceci vaut pour n’importe quel objet que l’on te prêtera, la personne attend que tu le rendes dans l’état.

Lire la suite

Tout n’est pas littérature, s’informer en droit du travail

Car tout n’est pas littérature dans la vie et que beaucoup trop de personnes n’ont pas les bases en droit du travail et c’est essentiel.

Déjà sache que c’est normal de ne rien connaître au droit du travail, si je ne m’étais pas retrouvée par hasard à travailler dans ce domaine j’aurais continué à n’avoir aucune notion. Par contre c’est essentiel de comprendre ton contrat de travail avant de le signer et de savoir à quoi tu t’engages, ainsi que savoir lire ta fiche de paie. Le but de cet article est double, t’apprendre à chercher l’information et comment trouver des personnes compétentes qui renseignement gratuitement.

Lire la suite

Connaître les classiques sans les lire

Dans un précédent article, je t’avais encouragé à te lancer dans la lecture de classique. L’un des intérêts de lire des classiques c’est que cela te forge une culture littéraire. Ce n’est pas pour rien que ce sont des classiques, ce sont des œuvres qui ont marqué leur époque et ont su traverser les âges. Elles ont aussi marqué la littérature et les œuvres modernes puisent plus ou moins consciemment dans ce vivier d’œuvre classique. La culture littéraire ne se compose pas uniquement des œuvres classiques. On va aussi retrouver les œuvres orales qu’étaient les mythes, légendes et contes. Point intéressant et important, il n’est pas nécessaire de lire pour avoir une culture littéraire. Stephanie Meyer a écrit Twilight sans avoir lu un seul roman de vampires. Elle propose donc des vampires tout à fait atypique, notamment dû au fait qu’ils brillent au soleil. Toutefois, elle a gardé leurs crocs et la nécessité qu’ils boivent du sang. Si on parle de vampire, c’est le premier élément qui nous vient à l’esprit. Elle avait donc en amont une culture littéraire sur les vampires sans avoir lu de romans sur les vampires pour autant.

Lire la suite

La figure de l’Ours dans la littérature jeunesse

Au détour d’un article de l’Ours bibliophile, j’ai découvert la très jolie BD Elma, une vie d’ours d’Ingrid Chabbert et Léa Mazé. Quelle ne fut pas ma surprise quand en faisant un tour au rayon jeunesse de la médiathèque quand j’ai découvert les deux tomes le lendemain ! Continuant mon petit tour, je tombe sur plusieurs albums d’Ernest et Célestine de Gabrielle Vincent, sur Björn, six histoires d’Ours de Delphine Perret et enfin sur Raven et l’ours de Bianca Pinheiro. Je n’ai pas particulièrement cherché des livres avec des ours, il n’y a pas de section qui leur est dédiée et ce n’était pas non plus ou un mois ou une semaine thématique. C’est simplement que la figure de l’ours est quand même pas mal présente en littérature jeunesse.

Lire la suite

Evolution littéraire

Étant donné que cet article met fin à ma pause blogesque, j’aimerai faire un petit point dessus. Si cela ne t’intéresse pas, tu peux sauter tout le paragraphe en italique pour arriver directement à l’article. Cette pause m’a fait prendre conscience que j’aimais écrire et tenir ce blog, nettement moins de faire de la pub, avoir un méga agenda, etc. Bref, avoir un blog connu ce n’est plus mon objectif. Du coup, les articles seront postés de manière irrégulière au grès de mes envies. Tous mes gros projets littéraires sont aussi annulés, si ce n’est l’annuaire de l’internet littéraire que je me contenterai de mettre à jour. Par contre, je vais essayer d’ouvrir mes articles pour qu’il y ait de vrais discussions dans les commentaires. Le but de ce blog maintenant est d’avoir un tout petit groupe de lecteurs et de lectrices, que je connais et avec qui je pourrais échanger ! Dernier changement, mon pseudo Babitty Lapina évolue en Babitty.

Qu’est-ce que l’évolution littéraire ? Je définis l’évolution littéraire comme une évolution de notre rapport à la lecture à la fois dans le rapport que nous avons aux livres qu’au choix de nos lectures. Cette évolution littéraire se fait tout au long de notre vie et elle est influencée par différents facteurs : milieux dans lesquels nous évoluons, livres que l’on lit, notre humeur général, etc. Cette évolution littéraire se fait généralement toute en douceur et l’on n’en prend pas trop conscience. On ne le voit qu’une fois que c’est terminé en voyant qu’on a plus les même lecture par rapport à plusieurs mois.

Lire la suite

Amazon, acteur majeur dans l’auto-édition

 L’industrie du livre est en partie responsable de son propre déclin, ce n’est pas que de la faute d’Amazon. Elle utilise les auteurs pour produire toujours plus, comme de la main-d’œuvre bon marché. — Lise Antunes Simoes

C’est un fait, Amazon fait du mal aux librairies et niveau entreprise est moralement douteuse. Néanmoins, il y a un autre fait qui est nécessaire à prendre en compte : Amazon aide beaucoup les autrices et auteurs autoédités. J’ai plusieurs fois vu des libraires se montrant particulièrement critiques vis-à-vis d’auteurs et autrices utilisant la plateforme. Le but de cet article n’est pas de prendre la plateforme d’Amazon, d’ailleurs si tu veux en connaître les conséquences pour les libraires, tu peux aller lire cet ancien article. Au moment où j’écris cet article, le rapport Racine est sorti. Ce rapport est une réflexion sur l’auteur et l’acte de création et propose des pistes pour mettre fin au statut précaire des auteurs. Et… cela ne se passe pas très bien auprès des maisons d’édition. L’auto-édition est donc pour un certain nombre, un moyen vivre de son écriture. Et il est nécessaire de reconnaître qu’Amazon a joué un rôle dans le développement de l’auto-édition.

Lire la suite

Ode aux médiathèques et bibliothèques

On parle, on parle de nos bibliothèques, qu’on a chez nous, mais parle-t-on du meilleur endroit sur terre ? Non. Je plaide coupable, je me contente de les évoquer ici et là depuis le début du blog. Je les ais mentionnées même dans un de mes tous premiers articles (lire gratuitement ou presque) ! Il est temps de leur rendre honneur et de leur dédier un article qui te donnera envie d’avoir ta carte de médiathèque ou de bibliothèque municipale. Pourquoi est-ce que je parle de bibliothèque et de médiathèque ? La première te propose que des documents papiers, tandis que la seconde propose plusieurs types de documents papier et numérique. On trouve surtout des médiathèques de nos jours, que l’on nomme bibliothèque, mais il reste quand même quelques bibliothèques proposant uniquement des documents papiers et je trouve ça bien de faire la différence. Pour la suite de cet article, je parlerai de bibliothèque pour désigner médiathèques et bibliothèques municipales.

Lire la suite

Petits conseils à l’attention des personnes souhaitant se (re)mettre à la lecture

Avec la nouvelle année arrivent les résolutions et l’une d’entre elles c’est peut-être de te lancer dans la lecture ou de t’y remettre. Alors cet article ne correspondra probablement pas au lectorat de ce blog, après tout c’est un blog littéraire s’adressant avant tout à des lectrices et des lecteurs. Toutefois, tu pourras y piocher des idées pour aider quelqu’un souhaitant se mettre à la lecture ou bien que tu veux encourager à se mettre à la lecture. Déjà il n’y a pas d’âge pour se mettre à la lecture ni pour penser que « pff… c’est relou ». Dans un cadre scolaire, elle est associée surtout à la lecture de classique et surtout à une obligation, qui est suivie derrière par un examen. Examen où l’on juge si tu as lu correctement le livre ou non. On accumule les éléments qui vont te gâcher une lecture. Si tu n’as jamais été amené à lire hors du cadre scolaire ou que tu as essayé, mais bon, tu te dis que c’est pas ton truc, cet article est pour toi ! (Ou pour la personne que tu souhaites conseiller.)

Lire la suite

Destruction de livres : de l’autodafé à l’art

jpg 2018-03-07 à 08_19_12Je vais te faire une confidence, je suis le genre de monstre qui n’hésite pas à corner les pages de mes livres et même qui m’arrive de les abîmer. J’ai une collection de marques-pages, mais quand le livre m’appartient je n’ai aucun regret à corner, écrire, voir dessiner dans ce livre. Je suis donc toujours quelque peu surprise quand je vois des lecteurs ou lectrices s’offusquer que l’on utilise le livre comme support d’œuvre artistique ou bien pour faire passer un message. A les entendre, la créatrice, le créateur est en plein mini-autodafé !

Lire la suite