La matière de Bretagne

Il n’existe que trois matières :
celles de France, de Bretagne et de Rome.
Ces trois matières ne se ressemblent pas.
Les contes de Bretagne sont tellement irréels et séduisants !
Tandis que ceux de Rome sont savants et chargés de signification
et que ceux de France voient chaque jour leur authenticité confirmée !

Chanson de Saines ou Chanson des Saxons de Jean Bodel

Dans la littérature médiévale, les textes s’inscrivent dans l’une des trois traditions : la matière de France, de Bretagne ou de Rome, connue aussi sous le nom de matière antique. La matière de Bretagne s’inscrit dans la tradition de la littérature arthurienne et propose légende et récit merveilleux. Contrairement aux deux autres matières, celle-ci à des origines surtout populaires. Ce sont en effet des chants, des contes, etc. qui vont être repris par les troubadours, trouvères et jongleurs gallois et armoricains entre 1550 et 1250. Ils sont marqués par la religion païenne et un mysticisme typiquement celtique.

Lire la suite

Amour en littérature, Arthur et Guenièvre… et Lancelot

L’amour est sans aucun doute l’un des thèmes plus présent dans la littérature, il y a même des genres qui sont dédiées entièrement à ce thème. (File voir le sommaire si tu souhaites en découvrir certains d’entre eux). L’amour c’est aussi certains couples célèbre auquel je dédie cette toute nouvelle série d’articles. J’ai décidé de l’ouvrir sur un de mes couples littéraires préférés celui de Guenièvre et Lancelot du Lac. Les légendes arthuriennes sont composées de nombreuses versions, si certains faits sont ancrés tel que la relation entre Guenièvre et Lancelot, d’autres cela dépend des versions. Certaines n’ayant pas pris le temps d’approfondir un point, tendit que d’autres vont jusqu’à se contredire.

Lire la suite

Littérature courtoise et anatomie du prince charmant

Si le prince charmant est un archétype, un personnage type, des contes de fées, ce terme n’est apparut en réalité qu’au dix-neuvième siècle et a été popularisé avant tout par Walt Disney. Eh oui ! Dans les contes de Grimm ou de Perrault, on parle uniquement d’un prince. On s’en fout qu’il soit charmant ou non, ce qui intéresse dans le conte c’est son statut social d’aristocrate. Quand on étudie l’anatomie d’un bon prince charmant le premier élément que nous avons c’est en effet son statut social : c’est un noble. Avant même de connaître son nom, son apparence physique ou même son caractère, on a ce titre qui le définit.

Lire la suite

Guenièvre, bien plus qu’une femme adultère

Guenièvre-e1327487982616Cela fait bien longtemps que j’ai envie de te parler du personnage de Guenièvre. Dans la légende arthurienne, elle est la reine de Camelot et la femme du roi Arthur. Cela fait des années que je me passionne pour la légende arthurienne, j’ai donc vu énormément de films, de séries et lu énormément de livres sur le sujet et… le personnage de Guenièvre m’agaçait profondément. Son personnage était sois effacé, sois profondément antipathique. Au début du mois, Margaud Liseuse a publié une vidéo « mes lectures sur la Légende du roi Arthur » Je te la recommande, elle est très intéressante ! Et mis à part deux livres, j’ai lu tous les livres qui y étaient cités et j’ai été surprise de voir que nous partagions le même avis sur le personnage de Guenièvre.

Lire la suite

Quand fantasy rime avec féminisme

Je sais. Fantasy et féminisme ne riment pas ensemble, mais je trouve que c’est un bon titre. Si tu suis un peu mon blog, à chaque fois que je parle d’un roman de fantasy je me réjouis quand je vois des personnages féminins intéressants, voir quand cela parle de féminisme. Pendant très longtemps, la fantasy a été un genre très masculin et qui reléguait les femmes à des stéréotypes d’un autre temps. Et encore, c’est quand ces femmes étaient présentes. Bien entendu, il y a toujours quelques titres qui font exceptions et il n’est pas nécessaire de se tourner vers la bit lit pour ça. Dès la fin des années 80 et début 90, il y a le cycle d’Avalon de Marion Bradley Zimmer, le Trône de Fer de George Martin ou encore la série de Terry Pratchett, les Annales du Disque Monde.

Lire la suite

Amazon et auto-édition, Jupiter Phaeton

La série se conclut avec Jupiter Phaeton, une autrice spécialisée dans l’auto-édition et qui raconte toute son aventure sur son blog ! D’ailleurs, la dernière grande aventure pour Jupiter Phaeton c’est d’ouvrir sa maison d’édition. Nous avions déjà échangé au sujet de son écriture et de son blog, tu peux trouver cet échange ici. Son blog est une mine d’informations si tu veux découvrir l’aventure de l’autoédition et pour lire ses livres c’est par ici !

quel est ton rapport à Amazon en tant que :
• autrice ?

je pense que c’est une excellente plateforme, qui met en avant les auteurs indépendants et les maisons d’édition sans faire de distinction entre les deux, grâce à KDP (Kindle Direct Publishing), les auteurs ont la possibilité de s’éditer pour … ZERO euro. C’est quand même dingue, non ? Le service est facile d’utilisation, l’assistance est réactive et l’ensemble est de qualité. Je suis très satisfaite en tant qu’autrice des services proposés par Amazon.

Lire la suite

Amazon et l’auto-édition, témoignage de Daniel Ichbiah

Daniel Ichbiah est le seul auteur a avoir répondu à mon appel à témoignage, car oui, le dernier et prochain témoignage est aussi celui d’une autrice ! De nouveau, c’est un auteur qui a été à la fois édité par plusieurs maison d’éditions et qui a tout de même fait le choix de passer en partie par l’auto-édition. Il a d’ailleurs sorti une vidéo youtube à ce sujet. N’hésite pas à aller voir son site et  sa bibliographie

quel est ton rapport à Amazon en tant que :
• auteur ?

Tout a commencé par l’offre d’un Kindle que m’avait acheté mon épouse début 2012. Du coup, je me suis intéressé à l’auto-édition et l’outil proposé par Amazon, KDP, m’a séduit par sa simplicité.

Il se trouve que je suis un auteur qui a publié énormément de livres chez des éditeurs. Mon souci, c’est que la carrière d’un livre commercialisé dure généralement entre 3 et 6 mois. Après cela, les librairies font place vide pour accueillir les nouveautés. Ce n’est pas toujours vrai – j’ai un livre sur le Solfège chez Librio qui est diffusé depuis 2003, et donc, il y a des exceptions. En revanche, la plupart des livres, même quand ils ont bien fonctionné, disparaissent des librairies de quartier au bout de 6 mois environ. Et parfois aussi des grandes enseignes comme la Fnac ou le Furet du Nord.

Lire la suite

Amazon et auto-édition, témoignage de Gisele Foucher

Gisele Foucher est une autrice dont je t’ai déjà parlé sur le blog, car j’ai lu et adoré son essai les Femmes dans Game of thrones. Elle avait prit le temps de répondre à mes questions et si tu n’as pas l’encore fait, je t’invite à aller lire notre échange passionnant. Elle est l’autrice de plusieurs livres édités et auto-édités, je te recommande la suivre sur son blog et de l’ensemble de sa bibliographie.

quel est ton rapport à Amazon en tant que :
• autrice ?

Dès que j’ai vu l’autoédition arriver en France par le biais d’Amazon, en 2012, je me suis dit que c’était l’occasion rêvée pour publier tout ce qui traînait dans mes tiroirs (enfin, pas tout, il m’en reste encore pas mal !). J’ai trouvé extraordinaire de ne plus dépendre de maisons d’édition pour faire connaître rapidement ce que j’écrivais. Les débuts ont été un âge d’or pour nous car nous étions peu d’écrivains à avoir saisi tout le potentiel de cette plateforme en ligne. En outre, il fallait déjà savoir convertir un livre en e-book. Ce que je me suis dépêchée d’apprendre. C’était merveilleux, le moindre livre que l’on publiait arrivait très vite numéro 1 sur le site et nous offrait un large public !

Lire la suite

Amazon et auto-édition, témoignage de Lise Antunes Simoes

Lise Antunes Simoes est une autrice éditée et autoéditée spécialisée dans les romans historiques se déroulant au dix-neuvième siècle. Au moment de la publication de cet article, je suis en train de lire son roman La renaissance de Pemberley, une suite d’Orgueil et Préjugés de Jane Austen et… ce roman est fantastique ! Je t’en parlerai plus en détail dans un prochain article sur le blog. En parallèle, elle tient un blog sur lequel elle parle de l’Angleterre aux dix-neuvième siècle, il est passionnant et je dévore chacun de ses articles. Je te recommande de découvrir son son blog et ses livres.

Quel est ton rapport à Amazon en tant que :
• autrice ?

 Mes premiers romans ont été publiés par une maison d’édition, mais après plusieurs années j’ai voulu m’essayer en autoédition, pour voir si c’était plus intéressant à tous points de vue. Et ça l’est ! J’ai publié moi-même mon dernier roman, et je compte bien faire pareil avec les prochains.

Tout ça n’aurait pas été possible sans Amazon. C’est ma plateforme principale, celle où je réalise plus de 90% de mes ventes. Le principal avantage, c’est que les livres sont imprimés à la commande :

Lire la suite

Amazon, acteur majeur dans l’auto-édition

 L’industrie du livre est en partie responsable de son propre déclin, ce n’est pas que de la faute d’Amazon. Elle utilise les auteurs pour produire toujours plus, comme de la main-d’œuvre bon marché. — Lise Antunes Simoes

C’est un fait, Amazon fait du mal aux librairies et niveau entreprise est moralement douteuse. Néanmoins, il y a un autre fait qui est nécessaire à prendre en compte : Amazon aide beaucoup les autrices et auteurs autoédités. J’ai plusieurs fois vu des libraires se montrant particulièrement critiques vis-à-vis d’auteurs et autrices utilisant la plateforme. Le but de cet article n’est pas de prendre la plateforme d’Amazon, d’ailleurs si tu veux en connaître les conséquences pour les libraires, tu peux aller lire cet ancien article. Au moment où j’écris cet article, le rapport Racine est sorti. Ce rapport est une réflexion sur l’auteur et l’acte de création et propose des pistes pour mettre fin au statut précaire des auteurs. Et… cela ne se passe pas très bien auprès des maisons d’édition. L’auto-édition est donc pour un certain nombre, un moyen vivre de son écriture. Et il est nécessaire de reconnaître qu’Amazon a joué un rôle dans le développement de l’auto-édition.

Lire la suite