Amazon et auto-édition, Jupiter Phaeton

La série se conclut avec Jupiter Phaeton, une autrice spécialisée dans l’auto-édition et qui raconte toute son aventure sur son blog ! D’ailleurs, la dernière grande aventure pour Jupiter Phaeton c’est d’ouvrir sa maison d’édition. Nous avions déjà échangé au sujet de son écriture et de son blog, tu peux trouver cet échange ici. Son blog est une mine d’informations si tu veux découvrir l’aventure de l’autoédition et pour lire ses livres c’est par ici !

quel est ton rapport à Amazon en tant que :
• autrice ?

je pense que c’est une excellente plateforme, qui met en avant les auteurs indépendants et les maisons d’édition sans faire de distinction entre les deux, grâce à KDP (Kindle Direct Publishing), les auteurs ont la possibilité de s’éditer pour … ZERO euro. C’est quand même dingue, non ? Le service est facile d’utilisation, l’assistance est réactive et l’ensemble est de qualité. Je suis très satisfaite en tant qu’autrice des services proposés par Amazon.

Lire la suite

Amazon et l’auto-édition, témoignage de Daniel Ichbiah

Daniel Ichbiah est le seul auteur a avoir répondu à mon appel à témoignage, car oui, le dernier et prochain témoignage est aussi celui d’une autrice ! De nouveau, c’est un auteur qui a été à la fois édité par plusieurs maison d’éditions et qui a tout de même fait le choix de passer en partie par l’auto-édition. Il a d’ailleurs sorti une vidéo youtube à ce sujet. N’hésite pas à aller voir son site et  sa bibliographie

quel est ton rapport à Amazon en tant que :
• auteur ?

Tout a commencé par l’offre d’un Kindle que m’avait acheté mon épouse début 2012. Du coup, je me suis intéressé à l’auto-édition et l’outil proposé par Amazon, KDP, m’a séduit par sa simplicité.

Il se trouve que je suis un auteur qui a publié énormément de livres chez des éditeurs. Mon souci, c’est que la carrière d’un livre commercialisé dure généralement entre 3 et 6 mois. Après cela, les librairies font place vide pour accueillir les nouveautés. Ce n’est pas toujours vrai – j’ai un livre sur le Solfège chez Librio qui est diffusé depuis 2003, et donc, il y a des exceptions. En revanche, la plupart des livres, même quand ils ont bien fonctionné, disparaissent des librairies de quartier au bout de 6 mois environ. Et parfois aussi des grandes enseignes comme la Fnac ou le Furet du Nord.

Lire la suite

Amazon et auto-édition, témoignage de Gisele Foucher

Gisele Foucher est une autrice dont je t’ai déjà parlé sur le blog, car j’ai lu et adoré son essai les Femmes dans Game of thrones. Elle avait prit le temps de répondre à mes questions et si tu n’as pas l’encore fait, je t’invite à aller lire notre échange passionnant. Elle est l’autrice de plusieurs livres édités et auto-édités, je te recommande la suivre sur son blog et de l’ensemble de sa bibliographie.

quel est ton rapport à Amazon en tant que :
• autrice ?

Dès que j’ai vu l’autoédition arriver en France par le biais d’Amazon, en 2012, je me suis dit que c’était l’occasion rêvée pour publier tout ce qui traînait dans mes tiroirs (enfin, pas tout, il m’en reste encore pas mal !). J’ai trouvé extraordinaire de ne plus dépendre de maisons d’édition pour faire connaître rapidement ce que j’écrivais. Les débuts ont été un âge d’or pour nous car nous étions peu d’écrivains à avoir saisi tout le potentiel de cette plateforme en ligne. En outre, il fallait déjà savoir convertir un livre en e-book. Ce que je me suis dépêchée d’apprendre. C’était merveilleux, le moindre livre que l’on publiait arrivait très vite numéro 1 sur le site et nous offrait un large public !

Lire la suite

Amazon et auto-édition, témoignage de Lise Antunes Simoes

Lise Antunes Simoes est une autrice éditée et autoéditée spécialisée dans les romans historiques se déroulant au dix-neuvième siècle. Au moment de la publication de cet article, je suis en train de lire son roman La renaissance de Pemberley, une suite d’Orgueil et Préjugés de Jane Austen et… ce roman est fantastique ! Je t’en parlerai plus en détail dans un prochain article sur le blog. En parallèle, elle tient un blog sur lequel elle parle de l’Angleterre aux dix-neuvième siècle, il est passionnant et je dévore chacun de ses articles. Je te recommande de découvrir son son blog et ses livres.

Quel est ton rapport à Amazon en tant que :
• autrice ?

 Mes premiers romans ont été publiés par une maison d’édition, mais après plusieurs années j’ai voulu m’essayer en autoédition, pour voir si c’était plus intéressant à tous points de vue. Et ça l’est ! J’ai publié moi-même mon dernier roman, et je compte bien faire pareil avec les prochains.

Tout ça n’aurait pas été possible sans Amazon. C’est ma plateforme principale, celle où je réalise plus de 90% de mes ventes. Le principal avantage, c’est que les livres sont imprimés à la commande :

Lire la suite

Amazon, acteur majeur dans l’auto-édition

 L’industrie du livre est en partie responsable de son propre déclin, ce n’est pas que de la faute d’Amazon. Elle utilise les auteurs pour produire toujours plus, comme de la main-d’œuvre bon marché. — Lise Antunes Simoes

C’est un fait, Amazon fait du mal aux librairies et niveau entreprise est moralement douteuse. Néanmoins, il y a un autre fait qui est nécessaire à prendre en compte : Amazon aide beaucoup les autrices et auteurs autoédités. J’ai plusieurs fois vu des libraires se montrant particulièrement critiques vis-à-vis d’auteurs et autrices utilisant la plateforme. Le but de cet article n’est pas de prendre la plateforme d’Amazon, d’ailleurs si tu veux en connaître les conséquences pour les libraires, tu peux aller lire cet ancien article. Au moment où j’écris cet article, le rapport Racine est sorti. Ce rapport est une réflexion sur l’auteur et l’acte de création et propose des pistes pour mettre fin au statut précaire des auteurs. Et… cela ne se passe pas très bien auprès des maisons d’édition. L’auto-édition est donc pour un certain nombre, un moyen vivre de son écriture. Et il est nécessaire de reconnaître qu’Amazon a joué un rôle dans le développement de l’auto-édition.

Lire la suite

L’autrice du mois : Marion Zimmer Bradley

AVT_Marion-Zimmer-Bradley_1463J’ai toujours été passionnée par les légendes arthuriennes, c’est donc assez naturellement et rapidement que je me suis tournée vers les Dames du Lac, puis les Brumes d’Avalon. C’est au final les seuls romans que j’ai lu de cette autrice, mais de part sa place qu’elle a dans la littérature de SFFF, je me suis dit qu’il serait intéressant de te la faire découvrir. Quand j’entends parler d’elle, c’est surtout pour ses romans écrits autour de la légende arthurienne. Pourtant, ce n’est ni son œuvre majeure, ni pour laquelle est elle est la plus connue. Son œuvre la plus connue est son cycle de Ténébreuse.

Lire la suite

Rencontre avec Gisele Foucher – Partie 2

9782376971023-475x500-1Suite à ma lecture de l’essai Les femmes dans Game of Thrones de Gisele Foucher, j’ai rencontré l’autrice afin que nous échangions dessus. Si tu n’as pas encore lu l’essai, file te le procurer et si tu hésites, je pense que cette seconde partie va te convaincre. Dans cette seconde partie de mon échange avec Gisele Foucher, nous parlons avant tout du livre. Tu peux retrouver la première partie en cliquant ici.

Pour rappel si tu es sur Paris, tu pourras retrouver Gisele Foucher Le jeudi 9 janvier 2020, de 19h à 22h, au Dernier bar avant la fin du monde pour séance dédicace et séance de questions / réponses ! Tu peux retrouver ses livres sur Amazon et la suivre sur son blog !

Tu as écrit surtout de la fiction, qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer dans un essai sur les femmes du Trône de fer ?

Quand j’ai regardé cette série, j’ai été impressionnée par le fait que pas mal de femmes avaient un rôle à la hauteur de celui des hommes. Je me suis rendue compte que de nombre d’entre elles étaient des quasi héroïnes. J’étais intéressée par la façon dont certaines prenaient leur avenir en main en changeant les règles, et par la réaction des hommes en général face à cela, qui n’avaient pas l’air d’être choqués par cette volonté de « prendre les armes », comme si c’était la vie, tout le monde se débrouille et on fait avec. Même s’il y avait des luttes pour reprendre le pouvoir, il n’y avait pas ce côté : tu restes à ta place.

Lire la suite

Rencontre avec Gisele Foucher – partie 1

9782376971023-475x500-1Il y a quelques temps, j’ai eu la chance de gagner à un concours organisé par les éditions Ynnis l’essai de Gisele Foucher, Les femmes de Game of Thrones, illustré par Célia Beauduc. Essai qui m’a totalement emballé, j’ai adoré la manière dont il est structuré, les analyses qui font réfléchir sur les personnages, etc. Je me suis lancée dans les essais que cette année et celui-ci est de loin le plus accessible que j’ai lu jusque là et je le recommande chaudement si tu aimes la série Game of Thrones. Suite à cette lecture, j’ai rencontré l’autrice, Gisele Foucher, qui a bien voulu répondre à mes questions. Cette rencontre se fait en deux parties, dans la première nous échangeons autour de son écriture en général, quant à la seconde, elle est centrée sur le livre en lui-même.

Et si tu es sur Paris, tu pourras retrouver Gisele Foucher Le jeudi 9 janvier 2020, de 19h à 22h, au Dernier bar avant la fin du monde pour séance dédicace et séance de questions / réponses ! Tu peux retrouver ses livres sur Amazon et la suivre sur son blog !

Lire la suite

Rencontre avec les Demoiselles des mots

En France, il est compliqué aujourd’hui d’écrire et nombre d’auteurs et d’autrices sont précaires. Le lien avec les maisons d’éditions se révèlent être parfois compliqué et de plus en plus d’écrivain et écrivaine font le choix de se tourner vers l’auto-édition. Ce qui est le cas de ces deux autrices qui ont décidé de s’allier au sein d’une ligue qui se destine à devenir professionnelle : les Demoiselles des mots. Pour le lancement de la ligue, elles ont publié deux nouvelles de noël que j’ai vu dans pas mal de pile à lire du cold winter challenge. Afin de présenter leur travail, elles ont accepté de répondre à mes questions !

macaron des partenaires

Lire la suite

L’autrice du mois : Pamela L. Travers

Préparer cet article sur Pamela Lindon Travers a été compliqué, car je n’ai pas trouvé des sources vraiment neutres. Les rares sources qui l’étaient me donnaient que peu d’informations et passaient sous silence certains évènements. Du coup, pour préparer cet article je me suis retrouvée avec des sources soit totalement en adoration de cette autrice ou bien alors très critique. Dans le réseau de médiathèque où j’emprunte mes livres, il n’y avait pas de biographie de l’autrice. Du coup, à certains moments de cet article, je prendrais un certain recul parce que je n’ai pas pu confronter suffisamment mes sources. AVT_Pamela-L-Travers_5584

Pamela L. Travers est un pseudonyme, pour l’anecdote ma grand-mère a écrit un livre sur les pseudonymes des auteurs et autrices. Par contre je ne l’ai jamais lu, car c’est en allemand, une langue que je ne parle pas du tout ! Elle est née Helen Lyndon Goff. Son père est décédé quand elle avait sept ans. Sa mère va très rapidement être dépassée les évènements, un soir annonce qu’elle va se suicider et se barre en plein orage. Pour rassurer ses deux sœurs, elle va leur raconter l’histoire d’un cheval volant magique. C’est ainsi que son talent de conteuse apparaît. Suite à cet évènement, sa mère va faire appel à une riche tante fortunée qui va s’occuper de la maison.

Lire la suite