La littérature s’empare du net #20

J’espère que tu passes de belles fêtes de fin d’année ! Avec le passage à la nouvelle année, j’ai pris le temps de retravaillé sur la structure du blog qui ne me convenait plus depuis pas mal de temps. J’espère que tu t’y retrouveras plus facilement si tu as envie de partir à la découverte d’anciens articles. Pour ce dernier article de l’année, je partage plein de jolies découvertes littéraires !

Tous les liens vers les différentes sites sont en gras.

Autrice, traduction et maison d’éditions

Ces derniers temps, on ne parle plus que de ça : le dernier tome de la passe miroir est sortie ! Je te propose de retrouver une interview très intéressante que l’autrice a donné et au cours de laquelle elle revient sur son écriture.

Lire la suite

Blog, littérature et objectif 2020

Les bonnes résolutions ce n’est pas trop mon truc, par contre j’aime mettre en place des projets. On est encore en décembre, mais après t’avoir parlé de mon évolution littéraire en 2019, je vais te parler de mes projets pour le blog en 2020 ! Courant juin, je t’avais parlé de mes projets littéraires et surtout mes blocages vis à vis de ces derniers. Cet article m’a permis de mettre les choses à plat, de réfléchir dessus et de pouvoir mettre en place un plan d’action.

La sororité littéraire

J’ai trouvé la plateforme : discord et un nom : la communauté des bibliophiles ou la communauté du livre. J’hésite entre les deux, mais je veux que ça débute par « la communauté » en référence à la communauté de l’anneau. J’ai décidé de laisser tomber toutefois le côté sororité. Je pense qu’il est important pour les femmes d’avoir un espace de paroles et d’échanges, mais ici, ce n’est pas pertinent. Tout d’abord, je me suis plusieurs fois posée la question de : et si un lecteur souhaite rejoindre le groupe je lui dis quoi ? J’ai pas envie de lui dire que non, c’est pas pour lui. Et tout simplement, si je souhaite mettre en avant les femmes dans la littérature, je peux écrire des articles pour ça et créer d’autres projets.

Lire la suite

De Mars à Oz

DSCN7833.JPG

Galette du petit chaperon rouge

Parfois quand tu lis un livre, tu peux sentir ton ventre gargouiller à l’évocation de plats ou de gâteaux qui ont l’air beaucoup trop délicieux et que tu ne pourras peut être jamais déguster ! Mais je suis allée à la rencontre de la créatrice de la boutique De Mars à Oz qui a la bonne idée de proposer des préparations pour biscuits, gâteaux et boissons chaudes inspirées par la littérature !

Comme t’es venue l’idée d’un tel projet ? 

J’aime énormément cuisiner, c’est une activité qui me détend et qui me procure beaucoup de plaisir. A force de ne pas trouver d’emploi dans ma branche (litteraire), j’ai voulu me réorienter en cuisine, seulement après plusieurs déconvenue et des propositions qui ne me satisfaisaient pas, j’ai décidé de créer moi même ce qui me plaisait.

Lire la suite

Les compagnons du père Noël

imagesEn ce jour de Noël, tu as peut-être reçu des cadeaux si tu as été sage et sinon… Peut-être que tu as reçu la visite de l’un de ces compagnons ! Le Père-Noël n’est jamais seul dans sa tournée et je ne parle pas des rennes qui tirent son traîneau. Mais avant de te présenter ce compagnon qui change selon les pays, on doit revenir aux origines du père Noël : saint Nicolas.

Saint-Nicolas est une figure que l’on connaît surtout en Alsace, Lorraine et dans les pays de l’est de l’Europe. Il vient distribuer des cadeaux aux enfants sages le 6 décembre ou bien le 19 décembre pour l’Église Orthodoxe. Sa légende est très sombre et joyeuse à la fois, comme toute bonne légende traditionnelle. On raconte que des enfants se sont perdus dans la neige et on était recueillis par un boucher. Ce dernier les a tués, découpés en morceaux et mis leur corps dans un tonneau de sel pour les conserver. On est sur un potentiel cannibale. Saint Nicolas se présente au boucher et demande du petit salé. Le boucher comprenant que saint Nicolas sait tout, avoue son crime. Saint Nicolas redonne vie aux enfants et enchaîne le boucher, faisant de lui ainsi le Père Fouettard.

Lire la suite

Un thé, un plaid et un livre : soirée lecture !

Je lis beaucoup. Bon tu t’en doutes vu que je tiens un blog littéraire que je lis beaucoup. Sauf que je pense pouvoir m’avancer que je lis beaucoup plus que la moyenne, régulièrement les gens sont surpris par mon nombre de lecture dans le mois. Et pourtant je trouve que je lis beaucoup moins qu’avant, quand j’étais étudiante j’étais bien à trois, quatre romans par semaines en plus des lectures obligatoire. Je lis principalement dans les transports, j’ai deux trains à prendre, ce qui fait que j’ai 40 min deux fois par jour pour lire. Parfois le soir je lis aussi avant d’aller dormir. Sauf que malgré tout, je trouvais que je n’accordais pas assez de temps à la lecture. Il y avait une période où je pouvais passer des heures entières à enchaîner les romans les uns après les autres dans une même journée sans me lasser.

Lire la suite

Rencontre avec Gisele Foucher – Partie 2

9782376971023-475x500-1Suite à ma lecture de l’essai Les femmes dans Game of Thrones de Gisele Foucher, j’ai rencontré l’autrice afin que nous échangions dessus. Si tu n’as pas encore lu l’essai, file te le procurer et si tu hésites, je pense que cette seconde partie va te convaincre. Dans cette seconde partie de mon échange avec Gisele Foucher, nous parlons avant tout du livre. Tu peux retrouver la première partie en cliquant ici.

Pour rappel si tu es sur Paris, tu pourras retrouver Gisele Foucher Le jeudi 9 janvier 2020, de 19h à 22h, au Dernier bar avant la fin du monde pour séance dédicace et séance de questions / réponses ! Tu peux retrouver ses livres sur Amazon et la suivre sur son blog !

Tu as écrit surtout de la fiction, qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer dans un essai sur les femmes du Trône de fer ?

Quand j’ai regardé cette série, j’ai été impressionnée par le fait que pas mal de femmes avaient un rôle à la hauteur de celui des hommes. Je me suis rendue compte que de nombre d’entre elles étaient des quasi héroïnes. J’étais intéressée par la façon dont certaines prenaient leur avenir en main en changeant les règles, et par la réaction des hommes en général face à cela, qui n’avaient pas l’air d’être choqués par cette volonté de « prendre les armes », comme si c’était la vie, tout le monde se débrouille et on fait avec. Même s’il y avait des luttes pour reprendre le pouvoir, il n’y avait pas ce côté : tu restes à ta place.

Lire la suite

Rencontre avec Gisele Foucher – partie 1

9782376971023-475x500-1Il y a quelques temps, j’ai eu la chance de gagner à un concours organisé par les éditions Ynnis l’essai de Gisele Foucher, Les femmes de Game of Thrones, illustré par Célia Beauduc. Essai qui m’a totalement emballé, j’ai adoré la manière dont il est structuré, les analyses qui font réfléchir sur les personnages, etc. Je me suis lancée dans les essais que cette année et celui-ci est de loin le plus accessible que j’ai lu jusque là et je le recommande chaudement si tu aimes la série Game of Thrones. Suite à cette lecture, j’ai rencontré l’autrice, Gisele Foucher, qui a bien voulu répondre à mes questions. Cette rencontre se fait en deux parties, dans la première nous échangeons autour de son écriture en général, quant à la seconde, elle est centrée sur le livre en lui-même.

Et si tu es sur Paris, tu pourras retrouver Gisele Foucher Le jeudi 9 janvier 2020, de 19h à 22h, au Dernier bar avant la fin du monde pour séance dédicace et séance de questions / réponses ! Tu peux retrouver ses livres sur Amazon et la suivre sur son blog !

Lire la suite

Destruction de livres : de l’autodafé à l’art

jpg 2018-03-07 à 08_19_12Je vais te faire une confidence, je suis le genre de monstre qui n’hésite pas à corner les pages de mes livres et même qui m’arrive de les abîmer. J’ai une collection de marques-pages, mais quand le livre m’appartient je n’ai aucun regret à corner, écrire, voir dessiner dans ce livre. Je suis donc toujours quelque peu surprise quand je vois des lecteurs ou lectrices s’offusquer que l’on utilise le livre comme support d’œuvre artistique ou bien pour faire passer un message. A les entendre, la créatrice, le créateur est en plein mini-autodafé !

Lire la suite

2019, mon année littéraire

Je pense que je peux considérer 2019 comme un tournant dans ma pratique de la lecture et une réelle évolution. Cela fait deux ans et demis que je me suis lancée dans le blog avec plus ou moins de sérieux et 2019, c’est l’année où plusieurs éléments se sont mis en place. L’un d’entre eux, c’est le fait que j’ai écrit pendant un an des bilans de lectures mensuels. Je les ais vaguement relus, me permettant de voir une évolution dans ma manière de lire et surtout de prendre conscience de pas mal de choses.

matilda

Lire la suite