Les guerrières dans la littérature – partie 2

19fola4v68f2mjpg

Créateur : Stjepan Sejic

Si la littérature est remplie autant de clichés, c’est parce que l’on écrit en se nourrissant de nos propres lectures et connaissances littéraires. On va écrire en accord ou en opposition à telle ou telle œuvre de manière plus ou moins consciente. Bien souvent dans un salon littéraire, on m’a vendu tel livre un peu comme Tolkien, un univers à la Tim Burton ou bien un humour à la Terry Pratchett. Je tiens à faire remarquer que c’est souvent des hommes que l’on cite d’ailleurs comme modèle. Nos guerrières littéraires ne font pas exceptions et elles sont bien souvent un mélange de différents clichés, de topos littéraires. On a donc :

– la femme travestie
– la femme laide qui rejette toute forme de féminité ou bien au contraire magnifique et sexy
– la femme puissante, mais qui soit doit sans cesse faire ses preuves, soit reste en retrait par rapport au héros, voir est dépassé par lui, alors que jusque là, elle était la plus puissante
– le peuple de femmes guerrières où les hommes sont absents

On pourrait tout à fait soulever d’autres clichés littéraires, mais je trouve que c’est de ces topos littéraires découlent la plupart des guerrières que l’on découvre. Parfois elle n’en sont qu’un, parfois deux, voire trois, elles sont plus ou moins nuancées.

La femme travestie, on pense évidemment à Mulan. Avant d’être une héroïne D

Lire la suite

Les guerrières dans la littérature – partie 1

ob_36517a_imageHier a eu lieu l’événement littéraire : Guerrière ! Au cours de cet événement je suis intervenue pour présenter la place de la guerrière dans la littérature, alors étant donné que c’est très long, je vais publier en trois parties mon intervention. L’événement a été filmé, dès que j’aurais capté comment monter une vidéo, un compte rendu et les différentes vidéos seront disponibles sur le blog !

En littérature, la place de la femme n’est pas sur le champ de bataille. Dans les romans historiques, elle n’existe guère, dans les grands poèmes épiques on parle surtout des hommes, dans les mythes et légendes, la place des femmes ne doit pas être en lien avec la guerre. Alors oui il y a toujours des exceptions, notamment chez les peuples Vikings où les femmes participaient au combat. Certes, il y a des déesses guerrières, des femmes exceptionnelles qui ressortent. Sauf qu’il y a toujours un mais, les femmes sont trop souvent en retrait, les femmes doivent être vierges ou bien n’ont pas de familles. Les femmes sont toujours minoritaires, les femmes misent en avant dans la guerre sont toujours exceptionnelle, car la masse de guerrier est avant tout masculine. La littérature étant une reproduction de la société, il faut attendre que la guerre ne fasse plus partie de notre quotidien et qu’elle évolue, pour que la figure de guerrière commence à prendre sa place.

Lire la suite

Zoom sur Alice aux pays des merveilles, un conte où l’absurde est logique

Dans mon précédent article, je t’ai parlé de l’adaptation de Disney du conte Alice aux pays des merveilles et de sa suite De l’autre côté du miroirs. Adaptation que je ne trouve pas géniale, car elle retire l’ensemble du sens même de l’œuvre pour résumer. Néanmoins, je pense que la popularité moderne de ces contes est en partie due au dessin animé. J’ai fortement l’impression que beaucoup de personnes apprécient le pays des merveilles et ses références sans pour autant avoir lu les contes. Si c’est ton cas, je t’invite vraiment à le lire, car ces deux contes sont des bijoux littéraires.

39630289

Lire la suite

Quand Disney se faufile dans le terrier du lapin du pays imaginaire

328324ddd5b4d73a00e0718d115f30d9Alice aux pays des merveilles a l’un des univers qui met probablement le plus d’étoiles dans les yeux des adeptes de Disney. Un univers magique, carrément loufoque et détruisant allègrement tout ce que j’adore dans ces deux contes écrit par Lewis Caroll. Eh oui, car Alice aux pays des merveilles est non pas inspiré par un récit, mais deux. Une discrète indication apparaît au tout début du film juste en dessous du titre. Disney a joyeusement mélangé les deux univers d’Alice aux pays des merveilles et De l’autre côté du miroir. Moins ratés que leur adaptation d’Hercule, ils n’ont cependant pas su faire ce qu’ils avaient réussi avec Mulan (développer l’œuvre de manière très sympathique). Je situerai ce film sur un Notre-dame de Paris raté. Une adaptation correct, mais qui n’a pas su respecter l’essence même de l’œuvre et a rendu tout bonnement ridicule un univers fascinant. Attention, cet article va peut-être te sembler de mauvaise foi et dur. L’univers que Lewis Caroll a créé m’a fascinée et cela m’attriste de voir ce qu’ils ont en fait.

Lire la suite

Dossier littéraire : Notre-Dame de Paris

En 1482, quatre destins sous la plume de Victor Hugo vont se rencontrer sur le parvis de la majestueuse cathédrale Notre-Dame de Paris. Il a fait de l’Histoire médiévale de Paris, une histoire où se mêle la passion, l’honneur et beaucoup de naïveté. Sous une plume acerbe et une profusion de description, Victor Hugo n’est pas un tendre avec ses personnages. Notre-Dame de Paris est un classique qui peut impressionner. Il fait pourtant l’objet de nombreuse adaptation et a marqué la culture française.

Notre-Dame de Paris est un roman que je trouve magnifique et à chacune de mes lectures je le découvre un peu plus. J’ai donc décidé de vous proposer de découvrir ce roman dans un dossier littéraire dans lequel je vous parle du roman, de la comédie musicale et du film d’animation Disney. Il existe de nombreuses adaptations cinématographiques, même une version faite par Bollywood ! J’ai fait le choix de me concentrer sur des œuvres que je connais plutôt bien. Par exemple, tu me mets la comédie musicale et tu peux être certain. e de m’entendre chanter au bout des premières notes.

Lire la suite

Portrait fictif : Esméralda

Portrait fictif est une série d’articles présentant une fois par mois un personnage féminin de la littérature qui m’a marquée. Je vous y présenterai le personnage dans la saga, quel est mon rapport à ce personnage et enfin pourquoi je pense qu’elle est intéressante à présenter dans cette série d’articles. Pourquoi me concentrer uniquement sur les personnages féminins ? Il existe des personnages masculins tout aussi géniaux, mais souvent quand on cite des personnages, cela va être souvent les personnages masculins qui vont venir à l’esprit. Je veux faire en sorte que l’on pense aussi aux personnages féminins. Enfin, c’est un moyen pour moi de vous faire découvrir autrement mes lectures.

esmeralda-1133987_w767h767c1cx287cy308Esméralda est l’un des personnages principaux du roman Notre-Dame de Paris et aussi le personnage le plus intéressant à analyser à travers les trois œuvres (le roman, la comédie musicale et le film Disney). Elle est en effet la seule dont le caractère est réellement respecté et qui connaît en même temps une évolution. On pourrait même avoir l’impression que c’est un personnage qui grandit et qui a appris de ses erreurs à travers les œuvres. Point intéressant, la comédie musicale est sortie deux ans après Le Bossu de Notre-Dame, mais Esméralda est nettement plus forte et évoluée que dans la comédie musicale.

Lire la suite

Notre-Dame de Paris du roman au chant

Alors, avant de commencer cet article, on doit se mettre d’accord sur un point : Notre-Dame de Paris est la meilleure comédie musicale de tous les temps et je refuse tout avis ou opinion contraire. Je n’accepterai aucune critique vis-à-vis de cette comédie musicale, si ce n’est sur les costumes qui sont un peu nazes je dois le reconnaître. Mais bon, c’était les comédies musicales de l’époque, que veux-tu ? (Petit aparté, si tu cliques sur les titres des chansons, tu pourras les écouter!)

Dünyaca-ünlü-müzikal-Notre-Dame-de-Paris-biletleri-satışta

La comédie musicale est une belle adaptation du roman. Elle reprend chacune des scènes dans l’ordre et si elle ne garde pas des intrigues secondaires, elle va garder les principales caractéristiques des personnages. Esméralda n’a pas toute cette intrigue avec sa mère, mais on retrouve un personnage plutôt semblable. J’en parle plus en détail dans le portrait fictif. À travers les chansons, Luc Plamondon (le parolier) a très bien su résumer la situation dans les romans. Dans la toute première chanson Le temps des cathédrales. Elle se conclut sur « il est foutu le temps des cathédrales » on peut y voir une référence au fait que le peuple se désintéresse du mystère (un genre théâtral médiéval), préférant faire la fête et voir Esméralda danser.

Lire la suite

Notre-Dame de Paris

Dans le cadre du dossier littéraire sur Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, je ne pouvais pas ne pas te proposer une chronique de ce roman. D’habitude, je lis entièrement les livres que je chronique, mais je suis bien obligée de t’avouer que ce n’est pas le cas de Notre-Dame de Paris. Dans ce roman, les lieux sont eux aussi des personnages. Ils ont autant d’importance que les êtres vivants. Victor Hugo prend vraiment le temps de s’attarder pour décrire les lieux et leur histoire. Il fait d’ailleurs remarquer plusieurs fois dans le roman que ses descriptions permettent au lecteur de découvrir des lieux qui n’existent plus ou tout du moins n’existent plus sous la forme qu’ils étaient à l’époque du roman. Personnellement j’ai trouvé ça mortellement ennuyeux et j’ai donc sauté les descriptions tout simplement, parfois j’ai donc sauté plusieurs chapitres entiers qui n’ont aucune influence sur l’intrigue. C’est le seul auteur à ma connaissance où je peux faire ça avec ses romans.

Hunchback_of_Notre_Dame,_The_004

Lire la suite

Le Bossu de Notre-Dame, du roman au film

De nombreux dessins animés Disney sont librement inspirés d’œuvres littéraires, le plus souvent — quasiment tous les films de princesses — ils sont inspirés de conte de fées. On va avoir ainsi Blanche-Neige, la Belle au Bois dormant ou plus moderne avec Raiponce ou encore la Reine des Neiges. Néanmoins, il existe une exception avec Le Bossu de Notre-Dame qui est inspiré du roman de Notre-Dame de Paris. (Le Roi Lion est librement inspiré d’Hamlet de Shakespeare, mais faut vraiment le savoir. Donc ça compte pas pour moi.) Alors oui, il est évident que l’on ne trouve pas de gargouilles vivantes dans le roman, une belle histoire d’amour, de l’amitié et une révolte de la population contre une figure gouvernementale qui abuse de son pouvoir. Néanmoins, les studios Disney ont réussi à respecter l’œuvre bien plus qu’on peut le penser. Cela se fait à travers de nombreuses scènes qui ne durent que quelques secondes, mais qui sont en réalité bel et bien présentes dans le roman.

quasimodo

Lire la suite