L’autrice du mois : Georgia Caldera

Dans cette série d’articles, je vous présenterai les autrices que j’apprécie. Je ne présente pas leur vie, ce n’est pas ce qui m’intéresse en tant que lectrice. Je vous raconte le rapport que j’ai avec leurs livres, leur écriture et pourquoi leur nom pop dans ma tête quand je pense à un genre en particulier. Pourquoi juste des femmes et pas des hommes ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui encore les femmes sont moins reconnues, même dans le monde de la littérature, parce que souvent on juge ce qu’elles écrivent moins bon et enfin parce que mis à part quelques exceptions on cite plus souvent les hommes que les femmes. Pourtant elles sont bien là.

J’ai découvert Georgina Caldera par le plus grand des hasards au salon de la littérature de fantasy. Je n’aime pas aller dans un salon et en revenir les mains vides. Cependant, c’était ce qui s’annonçait, aucun des livres présents sur le salon ne m’accrochait. Je suis tombée sur ces livres. Le résumer était sympa et j’étais en mode : bon, je veux des livres. Du coup sur les conseils de la vendeuse, j’ai pris les deux premiers tomes des Larmes rouges et le premier tome de Victorian Fantasy. Ils ont traîné un moment jusqu’à ce que je me décide enfin à les lire et là… Ce fut THE coup de cœur. Le premier tome de Victorian Fantasy est rapidement devenu mon roman doudou. J’ai acheté par la suite le tome trois des Larmes rouges et le second tome de Victorian Fantasy qui est sorti le 29 mars 2017.

Lire la suite de « L’autrice du mois : Georgia Caldera »

Happy Ending

Date de publication : 01/02/17 (édition française)51tTssLIzBL._SX314_BO1,204,203,200_
Autrice : Victoria Van Tiem
Genre : Chick-lit, comédie romantique
Edition : Harlequin
Formats : Broché, ebook
Nombre de pages : 378 (format relié)

Je dois l’avouer que lorsque je vois qu’un roman est issu des éditions Harlequins, je ne vais pas vraiment aller le lire. J’aime beaucoup la chick-lit, j’aime beaucoup la collection milady romance qui est la même chose que les éditions Harlequins. Dans ma tête, Harlequin = romans dégoulinants d’amour et de guimauve dans un style que je juge un peu mièvres. Je plaide coupable, je suis la première à dire qu’il faut juger un livre uniquement à son contenu. Donc quand Pinnuapple, une booktubeuse que j’adore, a posté sur Facebook sa lecture du moment et dit que c’était une lecture sympathique. Je me suis dit : pourquoi pas ? Et j’ai très bien fait de m’être dit pourquoi pas !

Lire la suite de « Happy Ending »